Votre compte

Les passagères du 221


« J’habite sur la colline au-dessus de la maison d’arrêt. De chez moi, les soirs de matchs de foot, j’entends monter les clameurs des détenus devant leurs écrans quand un but vient d’être marqué. Un jour, j’ai eu envie de franchir l’entrée. J’ai mesuré l’étroitesse des cellules, le vacarme incessant, l’exiguïté des parloirs. J’ai vu comment, hors les murs, l’enfermement touchait aussi les familles. “ Nous aussi on est punies ”, m’ont confié des femmes. Mon roman est nourri de ces rencontres, riches en colères, en émotions, en étonnements. Et parfois, malgré l’extrême des situations, en émerveillements. » Pour donner la parole à ces mères, épouses, sœurs que rien ne peut détourner de la détention d’un proche, Catherine Béchaux a choisi la fiction. Dans le huis clos du bus 221, cinq passagères, que seul le chauffeur remarque, avancent vers le moment le plus attendu mais aussi le plus redouté de la semaine. Quarante-cinq minutes dans quatre mètres carrés. Le parloir. Tout ce qui leur reste de leurs hommes.

Ce livre est classé dans les catégories :

10,99 €
?

Version papier

9,10 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Les passagères du 221”

Fiche technique

  • Auteur : Catherine Béchaux
  • Éditeur : Liana Levi
  • Date de parution : 05/10/17
  • EAN : 9782867469633
  • Format : ePub
  • Nombre de pages: 128
  • Protection : Contenu protégé

Résumé

« J’habite sur la colline au-dessus de la maison d’arrêt. De chez moi, les soirs de matchs de foot, j’entends monter les clameurs des détenus devant leurs écrans quand un but vient d’être marqué. Un jour, j’ai eu envie de franchir l’entrée. J’ai mesuré l’étroitesse des cellules, le vacarme incessant, l’exiguïté des parloirs. J’ai vu comment, hors les murs, l’enfermement touchait aussi les familles. “ Nous aussi on est punies ”, m’ont confié des femmes. Mon roman est nourri de ces rencontres, riches en colères, en émotions, en étonnements. Et parfois, malgré l’extrême des situations, en émerveillements. » Pour donner la parole à ces mères, épouses, sœurs que rien ne peut détourner de la détention d’un proche, Catherine Béchaux a choisi la fiction. Dans le huis clos du bus 221, cinq passagères, que seul le chauffeur remarque, avancent vers le moment le plus attendu mais aussi le plus redouté de la semaine. Quarante-cinq minutes dans quatre mètres carrés. Le parloir. Tout ce qui leur reste de leurs hommes.

Biographie de Catherine Béchaux

Catherine Béchaux vit à Fresnes. Après trente ans de journalisme en presse jeunesse, elle est depuis six ans bénévole à la Maison d’accueil des familles de détenus du centre pénitentiaire. Auteur de nouvelles et d’un roman pour la jeunesse (Le Secret de Martin, éditions Bayard), Les Passagères du 221 est son premier roman adulte.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire