Votre compte

Les Relations financières entre l'État et les collectivités locales


La décentralisation est le théâtre des opérations. L’argent local est le nerf de la guerre. Qu’il s’agisse du tribut fiscal. Qu’il s’agisse des batailles gagnées sur l’État. Qu’il s’agisse des défaites provoquées par l’inexpérience de gestion. On peut ainsi examiner l’étroitesse de la marge de manœuvre des collectivités dans le domaine de l’impôt : leur liberté tombe en guenilles… Puis considérer la réalité de leur dépendance vis-à-vis des concours accordés par le pouvoir central, qui nourrit une guerre permanente, via les ministres et les parlementaires, entre les fonctionnaires et les élus locaux : elles portent bien la livrée de la nécessité… Et constater l’inégalité des conditions de leur combat avec les établissements de crédit, arbitré, en cas de crise, par l’État : elles cèdent trop souvent aux atours de la facilité… Enfin, évoquer les multiples contentieux nés des modalités retenues pour les compensations versées, par l’État, au titre des transferts de compétences décidés depuis les années quatre-vingt : elles revêtent alors les habits neufs de la responsabilité.

Ce livre est classé dans les catégories :

6,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Les Relations financières entre l'État et les collectivités locales”

Fiche technique

Résumé

La décentralisation est le théâtre des opérations. L’argent local est le nerf de la guerre. Qu’il s’agisse du tribut fiscal. Qu’il s’agisse des batailles gagnées sur l’État. Qu’il s’agisse des défaites provoquées par l’inexpérience de gestion. On peut ainsi examiner l’étroitesse de la marge de manœuvre des collectivités dans le domaine de l’impôt : leur liberté tombe en guenilles… Puis considérer la réalité de leur dépendance vis-à-vis des concours accordés par le pouvoir central, qui nourrit une guerre permanente, via les ministres et les parlementaires, entre les fonctionnaires et les élus locaux : elles portent bien la livrée de la nécessité… Et constater l’inégalité des conditions de leur combat avec les établissements de crédit, arbitré, en cas de crise, par l’État : elles cèdent trop souvent aux atours de la facilité… Enfin, évoquer les multiples contentieux nés des modalités retenues pour les compensations versées, par l’État, au titre des transferts de compétences décidés depuis les années quatre-vingt : elles revêtent alors les habits neufs de la responsabilité.

Biographie de Jacques Blanc

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire