Votre compte

Les romans n'intéressent pas les voleurs


Son métier, aux éditions Hurtebise, c’est de « mettre en forme » les romans des autres. Essentiellement, en l’occurrence, les innommables salades de Bannister, le best-seller maison. Qui produit à la chaîne des romans vaguement politiques, vaguement policiers, vaguement sentimentaux et totalement nuls. C’est à lui, Jérôme, de leur donner du ton, du style, de les faire tenir debout.
Mais sa vraie passion, à Jérôme, c’est Santenac. L’auteur génial et météorique de trois livres, au début des années 1960, racontant des histoires de famille. Trois livres et puis plus rien : Santenac, soudain, a disparu, plus personne ne l’a jamais revu.
Avec Jean-Paul, son ami d’enfance devenu journaliste, Jérôme n’a qu’une idée en tête : retrouver Santenac. Et lire les livres qu’il a forcément écrits, au fin fond de sa retraite. Justement, ce matin-là, alors qu’il vient de prendre livraison du nouveau manuscrit de ce crétin de Bannister, Jérôme reçoit un coup de téléphone de Jean-Paul : il a retrouvé Santenac, il sait où il se cache. Ils vont tout de suite partir, quelque part dans un coin perdu de l’Aveyron, pour enfin réaliser leur rêve. Santenac, pour l’un et l’autre, est beaucoup plus qu’un simple écrivain. Ses livres sont une question de vie ou de mort. Surtout pour Jérôme, qui y trouve ce qu’il n’a jamais eu : une famille.
Car les livres, c’est la vie. Et lire, c’est vivre. Mais le rideau va se déchirer. Santenac n’est peut-être pas à la hauteur du rêve. À la hauteur de la passion des livres… 

On n’en dira pas plus sans gâcher le plaisir.

Ce livre est classé dans les catégories :

8,49 €
?

Version papier

20,60 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Les romans n'intéressent pas les voleurs”

Fiche technique

Résumé

Son métier, aux éditions Hurtebise, c’est de « mettre en forme » les romans des autres. Essentiellement, en l’occurrence, les innommables salades de Bannister, le best-seller maison. Qui produit à la chaîne des romans vaguement politiques, vaguement policiers, vaguement sentimentaux et totalement nuls. C’est à lui, Jérôme, de leur donner du ton, du style, de les faire tenir debout.
Mais sa vraie passion, à Jérôme, c’est Santenac. L’auteur génial et météorique de trois livres, au début des années 1960, racontant des histoires de famille. Trois livres et puis plus rien : Santenac, soudain, a disparu, plus personne ne l’a jamais revu.
Avec Jean-Paul, son ami d’enfance devenu journaliste, Jérôme n’a qu’une idée en tête : retrouver Santenac. Et lire les livres qu’il a forcément écrits, au fin fond de sa retraite. Justement, ce matin-là, alors qu’il vient de prendre livraison du nouveau manuscrit de ce crétin de Bannister, Jérôme reçoit un coup de téléphone de Jean-Paul : il a retrouvé Santenac, il sait où il se cache. Ils vont tout de suite partir, quelque part dans un coin perdu de l’Aveyron, pour enfin réaliser leur rêve. Santenac, pour l’un et l’autre, est beaucoup plus qu’un simple écrivain. Ses livres sont une question de vie ou de mort. Surtout pour Jérôme, qui y trouve ce qu’il n’a jamais eu : une famille.
Car les livres, c’est la vie. Et lire, c’est vivre. Mais le rideau va se déchirer. Santenac n’est peut-être pas à la hauteur du rêve. À la hauteur de la passion des livres… 

On n’en dira pas plus sans gâcher le plaisir.

Biographie d’Alain Rémond

Alain Rémond est écrivain et journaliste. Il collabore à La Croix et Marianne. Il est notamment l’auteur de Chaque jour est un adieu, Un jeune homme est passé et Comme une chanson dans la nuit aux éditions du Seuil, et  Les Romans n’intéressent pas les voleurs, chez Stock en 2007.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire