Votre compte

Les vieilles décences


Les céréales qui leurrent envahissent la plaine... les papys flingueurs font le ménage !...

« Cette terre est morte, elle est stérile aujourd'hui, l'abus des techniques productivistes a ruiné la fertilité de nos plaines, cette terre épuisée ne donne qu'à la condition qu'on la gave de semences pré traitées, d'engrais à haute dose, de produits chimiques de toute sorte. Et ce, pour n'obtenir que des grains de qualité médiocre pour l'alimentation humaine... ».
Le plan suivant montrait une manif. Au premier rang, sous une banderole, on reconnaissait Mornand aux côtés de Septeuil. Daphné Mornand interrompit le visionnage.
— J'ai peur qu'il lui soit arrivé quelque chose.

Une enquête menée tambour battant par un flic haut en couleur et fort en gueule en compagnie d’un juge qui se dessale, tous deux à la retraite. Ils s’en donnent désormais à cœur joie pour débusquer les salauds en appliquant la loi, la Leur !... Max Obione nous donne un polar jubilatoire et écologique, enfin presque question méthode...

Ce livre est classé dans les catégories :

2,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Les vieilles décences”

Fiche technique

  • Auteur : Max Obione
  • Éditeur : SKA
  • Collection : Noire Sœur
  • Date de parution : 20/11/18
  • EAN : 9791023407457
  • Format : Multi-format
  • Protection : NC

Résumé

Les céréales qui leurrent envahissent la plaine... les papys flingueurs font le ménage !...

« Cette terre est morte, elle est stérile aujourd'hui, l'abus des techniques productivistes a ruiné la fertilité de nos plaines, cette terre épuisée ne donne qu'à la condition qu'on la gave de semences pré traitées, d'engrais à haute dose, de produits chimiques de toute sorte. Et ce, pour n'obtenir que des grains de qualité médiocre pour l'alimentation humaine... ».
Le plan suivant montrait une manif. Au premier rang, sous une banderole, on reconnaissait Mornand aux côtés de Septeuil. Daphné Mornand interrompit le visionnage.
— J'ai peur qu'il lui soit arrivé quelque chose.

Une enquête menée tambour battant par un flic haut en couleur et fort en gueule en compagnie d’un juge qui se dessale, tous deux à la retraite. Ils s’en donnent désormais à cœur joie pour débusquer les salauds en appliquant la loi, la Leur !... Max Obione nous donne un polar jubilatoire et écologique, enfin presque question méthode...

Biographie de Max Obione

Max Obione s’est emparé du noir sur le tard afin de donner libre cours à son tempérament libertaire. Dans ses polars et ses nouvelles, ce jeune auteur tardif revisite les archétypes du genre. Son dernier roman Scarelife, nominé au Trophée 813 en 2010, est d’une noirceur totale. L’ironie du short, recueil de nouvelles publié en 2011, préfacé par Jean-Bernard Pouy, distille un humour noir, féroce et tendre à la fois, servi par une écriture canaille. Dernière publication : Gun, dans la collection Petit Noir.  Ayant cédé la coopérative d’édition Krakoen qu’il avait fondée, c’est désormais un franc-tireur des lettres qui, se reposant du noir un temps, met du rose à sa palette. Sur le chemin de la littérature érotique, il commence à semer de des cailloux libertins. Mais le noir demeure sa couleur de prédilection.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire