Votre compte

Lettre sur la Tolérance

William Popple (preface_by)

Jean le Clerc (translator)


♦ Cet ebook bénéficie d’une mise en page esthétique optimisée pour la lecture numérique. ♦

Préface de William Popple

Une réflexion fondamentale sur la liberté de culte !

John Locke est un philosophe anglais qui a vécu à une période charnière : à la fin des guerres de religion, aux débuts du rationalisme et à la montée d’une opposition forte à l’absolutisme. Son texte nous invite à réfléchir sur les principes de liberté de cultes, d’opinions, de séparation de l'Église et du pouvoir...

Extrait : « Quoi qu'il en soit, afin que les uns ne couvrent pas leur esprit de persécution et leur cruauté anti-chrétienne, des belles apparences de l'intérêt public, et de l'observation des lois ; et afin que les autres, sous prétexte de religion, ne cherchent pas l'impunité de leur libertinage et de leur licence effrénée, en un mot, afin qu'aucun ne se trompe soi-même ou n'abuse les autres, sous prétexte de fidélité envers le prince ou de soumission à ses ordres, et de scrupule de conscience ou de sincérité dans le culte divin ; je crois qu'il est d'une nécessité absolue de distinguer ici, avec toute l'exactitude possible, ce qui regarde le gouvernement civil, de ce qui appartient à la religion, et de marquer les justes bornes qui séparent les droits de l'un et ceux de l'autre. Sans cela, il n'y aura jamais de fin aux disputes qui s'élèveront entre ceux qui s'intéressent, ou qui prétendent s'intéresser, d'un côté au salut des âmes, et de l'autre au bien de l'État. »

Ce livre est classé dans les catégories :

1,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Lettre sur la Tolérance”

Fiche technique

Résumé

♦ Cet ebook bénéficie d’une mise en page esthétique optimisée pour la lecture numérique. ♦

Préface de William Popple

Une réflexion fondamentale sur la liberté de culte !

John Locke est un philosophe anglais qui a vécu à une période charnière : à la fin des guerres de religion, aux débuts du rationalisme et à la montée d’une opposition forte à l’absolutisme. Son texte nous invite à réfléchir sur les principes de liberté de cultes, d’opinions, de séparation de l'Église et du pouvoir...

Extrait : « Quoi qu'il en soit, afin que les uns ne couvrent pas leur esprit de persécution et leur cruauté anti-chrétienne, des belles apparences de l'intérêt public, et de l'observation des lois ; et afin que les autres, sous prétexte de religion, ne cherchent pas l'impunité de leur libertinage et de leur licence effrénée, en un mot, afin qu'aucun ne se trompe soi-même ou n'abuse les autres, sous prétexte de fidélité envers le prince ou de soumission à ses ordres, et de scrupule de conscience ou de sincérité dans le culte divin ; je crois qu'il est d'une nécessité absolue de distinguer ici, avec toute l'exactitude possible, ce qui regarde le gouvernement civil, de ce qui appartient à la religion, et de marquer les justes bornes qui séparent les droits de l'un et ceux de l'autre. Sans cela, il n'y aura jamais de fin aux disputes qui s'élèveront entre ceux qui s'intéressent, ou qui prétendent s'intéresser, d'un côté au salut des âmes, et de l'autre au bien de l'État. »

Biographie de John Locke

En 1697, le philosophe John Locke présentait un rapport au ministère du Commerce et des Colonies, en réponse à la question « comment mettre les pauvres au travail, selon quelles méthodes et quels moyens ? » C’est ce mémoire, inédit en français, que l’on trouvera ici sous le titre Que faire des pauvres ?
Tout en dressant une typologie des pauvres, John Locke s’attarde sur la condition des déshérités oisifs. Droit à l’assistance, travail forcé, maisons de correction, charité ? Si solutions il y a, elles commencent pour Locke par une réforme profonde de la vie sociale, enfin débarrassée de la corruption des mœurs.
Un texte sans concession, qui n’est pas sans résonance avec les débats d’aujourd’hui, écrit par le père fondateur du libéralisme.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire