Votre compte

Liquider les traîtres


Un des secrets les mieux gardés du Parti communiste français.
Le PCF entretenait pendant l'Occupation une police politique – le détachement Valmy – chargée de l'assassinat des " renégats " et du châtiment des " traîtres ". Nul autre groupe d'action n'était aussi proche de la direction du Parti communiste clandestin, dont il constituait le bras armé.
Sur ordre de Jacques Duclos, ces " cadres spéciaux " organisèrent à Paris des attentats spectaculaires, dont celui du cinéma Rex, et exécutèrent ou tentèrent d'assassiner plusieurs dizaines de personnes.
La découverte et le dépouillement d'archives totalement inédites par les historiens Jean-Marc Berlière et Franck Liaigre ont mis en lumière l'existence de cette " Guépéou " du Parti. Ces documents ont permis aux auteurs de pénétrer les rouages méconnus du PC clandestin et, pour la première fois, de suivre au quotidien les policiers des RG dans la chasse implacable qu'ils menèrent contre ceux qu'ils appelaient " le groupe punitif communo-terroriste ".
Une enquête historique par les maîtres du genre qui se lit comme un roman et tord le cou à quelques épisodes légendaires de la Résistance communiste.

Ce livre est classé dans les catégories :

8,99 €
?

Version papier

18,89 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Liquider les traîtres”

Fiche technique

Résumé

Un des secrets les mieux gardés du Parti communiste français.
Le PCF entretenait pendant l'Occupation une police politique – le détachement Valmy – chargée de l'assassinat des " renégats " et du châtiment des " traîtres ". Nul autre groupe d'action n'était aussi proche de la direction du Parti communiste clandestin, dont il constituait le bras armé.
Sur ordre de Jacques Duclos, ces " cadres spéciaux " organisèrent à Paris des attentats spectaculaires, dont celui du cinéma Rex, et exécutèrent ou tentèrent d'assassiner plusieurs dizaines de personnes.
La découverte et le dépouillement d'archives totalement inédites par les historiens Jean-Marc Berlière et Franck Liaigre ont mis en lumière l'existence de cette " Guépéou " du Parti. Ces documents ont permis aux auteurs de pénétrer les rouages méconnus du PC clandestin et, pour la première fois, de suivre au quotidien les policiers des RG dans la chasse implacable qu'ils menèrent contre ceux qu'ils appelaient " le groupe punitif communo-terroriste ".
Une enquête historique par les maîtres du genre qui se lit comme un roman et tord le cou à quelques épisodes légendaires de la Résistance communiste.

Biographie de Jean-Marc BERLIÈRE

Jean-Marc Berlière, professeur d'histoire contemporaine à l'université de Bourgogne, appartient à l'équipe de recherche du CESDIP (ministère de la Justice/CNRS). On lui doit, en collaboration avec Franck Liaigre, la première étude scientifique sur les débuts de la lutte armée menée par le Parti communiste à l'aide des Bataillons de la jeunesse à l'automne 1941 (Le Sang des communistes, 2004). Franck Liaigre, chargé de recherches au CNRS, appartient à l'équipe de recherche du CESDIP (ministère de la Justice/CNRS). On lui doit, en collaboration avec Jean-Marc Berlière, la première étude scientifique sur les débuts de la lutte armée menée par le Parti communiste à l'aide des Bataillons de la jeunesse à l'automne 1941 (Le Sang des communistes, 2004). Leurs ouvrages Liquider les traîtres (2007), Ainsi finissent les salauds (2012) et Camarade, la lutte continue ! De la Résistance à l'espionnage communiste (2015) sont publiés aux Éditions Robert Laffont.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire