Votre compte

Louiséto du temps des cerises


Pourquoi Louise Dalas, la fille du boulanger de Fos, à la frontière espagnole, appelée Louiséto dans le village, va-t-elle se trouver mêlée aux événements de la Commune de Paris, en 1871, et être surnommée, dès lors, Louise Michel ? Quel est le sens profond de son aventure qui se déplie progressivement, pétale à pétale, dans le vase de terre et de rocs pyrénéens ? Le titre même, Louiséto du temps des cerises, symbolise les forces vives de cette œuvre. Louiséto, l’héroïne, tendre et farouche à la fois, rêveuse et ironique, un personnage de roman jailli du réel et parfois plus vrai que lui. Et le Temps des cerises qui donne à l’histoire son reflet dramatique, émouvant et même, à certains égards, extraordinairement actuel. Tout cela, mêlant commune et Commune, fait dépasser à l’ouvrage le niveau de la simple chronique villageoise. Récit d’aventure et de tendresse, ce nouveau livre se situe exactement entre le premier roman de Jean Cazalbou la Porte du Castéras et l’un de ses plus récents écrits Fos, mémoire d’un village pyrénéen. Du premier, on retrouve la légèreté, la vivacité, la jeunesse d’une action rondement menée, alerte. Le second se trouve comme prolongé par la présence du terroir, de ses personnages typiques, de ses contes qui participent étroitement au jeu dramatique.

Ce livre est classé dans les catégories :

5,49 €
?

Version papier

7,78 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Louiséto du temps des cerises”

Fiche technique

Résumé

Pourquoi Louise Dalas, la fille du boulanger de Fos, à la frontière espagnole, appelée Louiséto dans le village, va-t-elle se trouver mêlée aux événements de la Commune de Paris, en 1871, et être surnommée, dès lors, Louise Michel ? Quel est le sens profond de son aventure qui se déplie progressivement, pétale à pétale, dans le vase de terre et de rocs pyrénéens ? Le titre même, Louiséto du temps des cerises, symbolise les forces vives de cette œuvre. Louiséto, l’héroïne, tendre et farouche à la fois, rêveuse et ironique, un personnage de roman jailli du réel et parfois plus vrai que lui. Et le Temps des cerises qui donne à l’histoire son reflet dramatique, émouvant et même, à certains égards, extraordinairement actuel. Tout cela, mêlant commune et Commune, fait dépasser à l’ouvrage le niveau de la simple chronique villageoise. Récit d’aventure et de tendresse, ce nouveau livre se situe exactement entre le premier roman de Jean Cazalbou la Porte du Castéras et l’un de ses plus récents écrits Fos, mémoire d’un village pyrénéen. Du premier, on retrouve la légèreté, la vivacité, la jeunesse d’une action rondement menée, alerte. Le second se trouve comme prolongé par la présence du terroir, de ses personnages typiques, de ses contes qui participent étroitement au jeu dramatique.

Biographie de Jean Cazalbou

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire