Votre compte

Ma liberté dans l'Église


Évêque du scandale pour les uns, missionnaire des temps nouveaux pour les autres, monseigneur Gaillot fait régulièrement la une de l'actualité par ses déclarations fracassantes et ses prises de position peu orthodoxes sur les grands débats de société.

Petites phrases après petites phrases, le piège de la caricature médiatique s'est peu à peu refermé sur l'enfant terrible de l'épiscopat français, si bien que l'on écoute plus volontiers le vacarme provoqué par son discours que le discours lui-même...

Loin des fièvres de l'information immédiate, et au-delà des « affaires », l'évêque d'Évreux explique ici, très simplement et très clairement, le sens de son combat d'homme d'Église en cette fin de XXe siècle. guidé par « l'Évangile libérateur », il milite pour une religion catholique ouverte sur le monde moderne, donc sur l'avenir, et s'inquiète des « tentations du repli ». S'affirmant « évêque des non-croyants » et plus encore des « paumés » de la société, Jacques Gaillot se bat pour une Église plus tolérante et moins frileuse, une Église sans tabous et sans interdits, une Église qui s'arrêterait de « prêcher dans le désert ».

Contesté, décrié, insulté même, monseigneur Gaillot a également acquis une stupéfiante popularité auprès de tous ceux, croyants ou non, qui l'encouragent à ne pas se taire. L'évêque d'Évreux leur répond en exposant sa stratégie, mélange de prudence et d'audace : Jacques Gaillot veut continuer « à parler libre et vrai », mais en demeurant au sein de l'Église. Il ne veut ni déserter, ni se faire débarquer, ni « s'établir à son compte ». Il conteste, mais dans les règles. N'empêche que la question reste posée : le laissera-t-on faire ? Et jusqu'où ?

Elizabeth Coquart-Huet, journaliste à Paris-Normandie, responsable de la rédaction d'Évreux, suit depuis plusieurs années l'itinéraire mouvementé de monseigneur Jacques Gaillot.

Philippe Huet, grand reporter, ancien rédacteur en chef adjoint de Paris-Normandie, a « couvert », pendant quinze ans, de nombreux événements mondiaux ainsi que les grands procès d'Assises.

Ce livre est classé dans les catégories :

10,99 €
?

Version papier

11,00 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Ma liberté dans l'Église”

Fiche technique

Résumé

Évêque du scandale pour les uns, missionnaire des temps nouveaux pour les autres, monseigneur Gaillot fait régulièrement la une de l'actualité par ses déclarations fracassantes et ses prises de position peu orthodoxes sur les grands débats de société.

Petites phrases après petites phrases, le piège de la caricature médiatique s'est peu à peu refermé sur l'enfant terrible de l'épiscopat français, si bien que l'on écoute plus volontiers le vacarme provoqué par son discours que le discours lui-même...

Loin des fièvres de l'information immédiate, et au-delà des « affaires », l'évêque d'Évreux explique ici, très simplement et très clairement, le sens de son combat d'homme d'Église en cette fin de XXe siècle. guidé par « l'Évangile libérateur », il milite pour une religion catholique ouverte sur le monde moderne, donc sur l'avenir, et s'inquiète des « tentations du repli ». S'affirmant « évêque des non-croyants » et plus encore des « paumés » de la société, Jacques Gaillot se bat pour une Église plus tolérante et moins frileuse, une Église sans tabous et sans interdits, une Église qui s'arrêterait de « prêcher dans le désert ».

Contesté, décrié, insulté même, monseigneur Gaillot a également acquis une stupéfiante popularité auprès de tous ceux, croyants ou non, qui l'encouragent à ne pas se taire. L'évêque d'Évreux leur répond en exposant sa stratégie, mélange de prudence et d'audace : Jacques Gaillot veut continuer « à parler libre et vrai », mais en demeurant au sein de l'Église. Il ne veut ni déserter, ni se faire débarquer, ni « s'établir à son compte ». Il conteste, mais dans les règles. N'empêche que la question reste posée : le laissera-t-on faire ? Et jusqu'où ?

Elizabeth Coquart-Huet, journaliste à Paris-Normandie, responsable de la rédaction d'Évreux, suit depuis plusieurs années l'itinéraire mouvementé de monseigneur Jacques Gaillot.

Philippe Huet, grand reporter, ancien rédacteur en chef adjoint de Paris-Normandie, a « couvert », pendant quinze ans, de nombreux événements mondiaux ainsi que les grands procès d'Assises.

Biographie de Monseigneur Jacques Gaillot

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire