Votre compte

Ma philosophie


"Ancien déporté aux camps de Buchenwald, Rottleberode et Dora, Stéphane Hessel fut cet ancien normalien féru de poésie capable de réciter l'intégralité du Bateau ivre de Rimbaud ou l'Orphée de Rilke. Mais, on le sais moins, l'auteur à succès a commencé ses études par la philosophie, fasciné par les cours et la stature de Maurice Merleau-Ponty. Contrairement au philosophe allemand Theodor Adorno, Stéphane Hessel considérait qu'il était possible d'écrire des poèmes après Auschwitz. Il en a écrit lui-même. Car c'est en effet la poésie qui lui tenait lieu de philosophie. Cet art de la brièveté était selon lui une pensée incarnée, par gros temps ces fragments sus par cœur façonnaient son esprit, c'est-à-dire son corps. L'esprit et le corps, deux entités d'ordinaires séparées qui n'en font qu'une dans le monisme hessélien. Stéphane Hessel s'est même permis d'espérer en une nouvelle humanité." Nicolas Truong

Ce livre est classé dans les catégories :

3,99 €
?

Version papier

3,90 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Ma philosophie”

Fiche technique

Résumé

"Ancien déporté aux camps de Buchenwald, Rottleberode et Dora, Stéphane Hessel fut cet ancien normalien féru de poésie capable de réciter l'intégralité du Bateau ivre de Rimbaud ou l'Orphée de Rilke. Mais, on le sais moins, l'auteur à succès a commencé ses études par la philosophie, fasciné par les cours et la stature de Maurice Merleau-Ponty. Contrairement au philosophe allemand Theodor Adorno, Stéphane Hessel considérait qu'il était possible d'écrire des poèmes après Auschwitz. Il en a écrit lui-même. Car c'est en effet la poésie qui lui tenait lieu de philosophie. Cet art de la brièveté était selon lui une pensée incarnée, par gros temps ces fragments sus par cœur façonnaient son esprit, c'est-à-dire son corps. L'esprit et le corps, deux entités d'ordinaires séparées qui n'en font qu'une dans le monisme hessélien. Stéphane Hessel s'est même permis d'espérer en une nouvelle humanité." Nicolas Truong

Biographie de Stéphane HESSEL

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire