Votre compte

Manger à mort


Dans ce recueil de textes, il est souvent question d’alcool – de l’analogie entre rock punk et vin nature ou, encore, de calvados savouré en sous-vêtement –, et les saveurs de chips et le chocolat de dépanneur méritent notre attention au même titre que l’andouillette parisienne, l’oursin mexicain et les tomates de Louis XIV. À mille encablures de la critique de restauration ou de la chronique œnologique classiques, le montréalais Jonah Campbell nous entraîne dans la complexité des rapports que nous, humains modernes, entretenons avec le monde et avec la nourriture. Chacun de ses essais nous rappelle que manger est à la fois un besoin animal et un art un peu tordu. S’il fallait comparer la manière de cet écrivain, il faudrait se tourner du côté baveux de Montaigne et du côté hipster d’un Rabelais anglo-saxon qui aurait connu l’ultracentrifugeuse à pression, vu Le retour des morts-vivants, voyagé souvent en avion, mangé de la poutine et lu Hannah Arendt. ... Miam!

Ce livre est classé dans les catégories :

14,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Manger à mort”

Fiche technique

Résumé

Dans ce recueil de textes, il est souvent question d’alcool – de l’analogie entre rock punk et vin nature ou, encore, de calvados savouré en sous-vêtement –, et les saveurs de chips et le chocolat de dépanneur méritent notre attention au même titre que l’andouillette parisienne, l’oursin mexicain et les tomates de Louis XIV. À mille encablures de la critique de restauration ou de la chronique œnologique classiques, le montréalais Jonah Campbell nous entraîne dans la complexité des rapports que nous, humains modernes, entretenons avec le monde et avec la nourriture. Chacun de ses essais nous rappelle que manger est à la fois un besoin animal et un art un peu tordu. S’il fallait comparer la manière de cet écrivain, il faudrait se tourner du côté baveux de Montaigne et du côté hipster d’un Rabelais anglo-saxon qui aurait connu l’ultracentrifugeuse à pression, vu Le retour des morts-vivants, voyagé souvent en avion, mangé de la poutine et lu Hannah Arendt. ... Miam!

Biographie de Jonah Campbell

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire