Votre compte

Marcel Mauss - Don, lien social et pluridisciplinarité


Erudit (« Mauss sait tout » avaient l’habitude de dire ses étudiants), bourreau de travail (qui, pourtant ne finira jamais sa thèse), citoyen très engagé (il fut une figure influente du Parti Socialiste, intime de Jaurès), Marcel Mauss fut aussi un neveu, celui d’Emile Durkheim, monstre sacré de la sociologie, père de l’Ecole Française. C’est à l’ombre de cette figure tutélaire incontournable que grandira le collaborateur si précieux. Homme de faits plus que de théories, il s’avéra aussi être une sorte de touche-à-tout qui refusera sa vie durant de se laisser enfermer dans une catégorie, se déplaçant sans cesse d’une discipline à l’autre même si c’est avant tout comme fondateur d’une discipline – l’ethnologie – qu’il est entré dans la postérité.

Son œuvre est donc difficile à cerner, pas toujours facile à suivre. C’est peut-être Levi-Strauss (1950, p. IX), autre géant des sciences humaines, qui en parle le mieux : « Peu d’enseignements sont restés aussi ésotériques et peu, en même temps, ont exercé une influence aussi profonde que celui de Marcel Mauss. Cette pensée rendue parfois opaque par sa densité même, mais toute sillonnée d’éclairs, ces démarches tortueuses qui semblaient égarer au moment où le plus inattendu des itinéraires conduisait au cœur des problèmes, seuls ceux qui ont connu et écouté l’homme peuvent en apprécier pleinement la fécondité et dresser le bilan de leur dette à son égard ». C’est à la lumière de cette appréciation que doivent se lire les développements qui suivent. Deux temps rythment cet article : (1) un retour sur l’œuvre et ses concepts phares, (2) un état des lieux de leur utilisation en théorie des organisations.

Ce livre est classé dans les catégories :

3,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Marcel Mauss - Don, lien social et pluridisciplinarité”

Fiche technique

Résumé

Erudit (« Mauss sait tout » avaient l’habitude de dire ses étudiants), bourreau de travail (qui, pourtant ne finira jamais sa thèse), citoyen très engagé (il fut une figure influente du Parti Socialiste, intime de Jaurès), Marcel Mauss fut aussi un neveu, celui d’Emile Durkheim, monstre sacré de la sociologie, père de l’Ecole Française. C’est à l’ombre de cette figure tutélaire incontournable que grandira le collaborateur si précieux. Homme de faits plus que de théories, il s’avéra aussi être une sorte de touche-à-tout qui refusera sa vie durant de se laisser enfermer dans une catégorie, se déplaçant sans cesse d’une discipline à l’autre même si c’est avant tout comme fondateur d’une discipline – l’ethnologie – qu’il est entré dans la postérité.

Son œuvre est donc difficile à cerner, pas toujours facile à suivre. C’est peut-être Levi-Strauss (1950, p. IX), autre géant des sciences humaines, qui en parle le mieux : « Peu d’enseignements sont restés aussi ésotériques et peu, en même temps, ont exercé une influence aussi profonde que celui de Marcel Mauss. Cette pensée rendue parfois opaque par sa densité même, mais toute sillonnée d’éclairs, ces démarches tortueuses qui semblaient égarer au moment où le plus inattendu des itinéraires conduisait au cœur des problèmes, seuls ceux qui ont connu et écouté l’homme peuvent en apprécier pleinement la fécondité et dresser le bilan de leur dette à son égard ». C’est à la lumière de cette appréciation que doivent se lire les développements qui suivent. Deux temps rythment cet article : (1) un retour sur l’œuvre et ses concepts phares, (2) un état des lieux de leur utilisation en théorie des organisations.

Biographie de Thomas LOILIER

Docteur en sciences de gestion et Professeur à l’université de Caen Basse-Normandie, Thomas LOILIER enseigne la stratégie, la théorie des organisations, le management de projet et de l’innovation. Les recherches qu’il développe à l’Institut d’Administration des Entreprises de Caen Basse-Normandie, au sein du laboratoire NIMEC, portent notamment sur le management de projet et sur les coopérations innovatrices.

Docteur en sciences de gestion, Albéric TELLIER est Maître de conférences Habilité à Diriger les Recherches à l’Institut d’Administration des Entreprises de l’université de Caen Basse-Normandie. Il enseigne la stratégie et la gestion de l’innovation dans différents Masters. Au sein du centre de recherche NIMEC, il développe des travaux sur les situations de compétition technologique, les stratégies collectives et les réseaux d’innovation.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire