Votre compte

Marginalités et troubles de la socialisation


Le présent ouvrage fait suite à La socialisation de l'enfance et de l'adolescence, également paru aux Presses universitaires de France. Comme le précédent, il est le résultat d'une coopération européenne entre chercheurs, désireux d'apporter leur contribution à la compréhension des difficultés vécues par les personnes de tous âges mais, plus particulièrement, par les jeunes dans leur effort pour s'intégrer socialement, aussi bien que dans leur désir de se réaliser. La socialisation implique une appropriation active, par les individus, des normes, des valeurs et des conduites sociales. Elle concerne aussi la façon dont ces individus, par le jeu réciproque d'une intégration progressive, s'introduisent dans des réseaux interindividuels et institutionnels. Ils adoptent les identités, les valeurs et les projets collectifs de leur famille, de leur groupe de pairs, des groupes sociaux, ethniques, culturels auxquels ils appartiennent, auxquels ils adhèrent ou qui leur servent de référents. Mais la socialisation ainsi définie peut être troublée dès l'enfance. La pauvreté, la marginalisation sociale, voire l'aliénation des familles (éclatées et conflictuelles), peuvent sérieusement entraver l'intégration sociale des enfants, leur réussite scolaire et leur développement personnel. Les effets de ces troubles de la socialisation sont surtout visibles à l'adolescence, avec les difficultés d'insertion scolaire (échecs et retards) et professionnelle (chômage), les processus dépressifs et les tentatives de suicide, l'attirance vers la drogue et vers l'alcool, la transgression des règles et des lois et l'intrusion de la violence, individuelle et collective (délinquance). Mais ces troubles ne concernent pas l'ensemble des adolescents au même degré. Comme le montrent les recherches comparatives internationales, les jeunes issus des classes défavorisées ont plus de difficultés à les dépasser, pour se promouvoir socialement aussi bien que pour s'épanouir personnellement, même si, heureusement, les réussites paradoxales ne sont pas rares. Les auteurs du présent ouvrage ont surtout cherché à montrer (par l'analyse de cas aussi bien que par la présentation de résultats quantitatifs) combien, au-delà des déterminismes externes qui pèsent sur eux, les jeunes ont des stratégies diverses, et variables dans la façon dont ils font face aux situations stressantes auxquelles la vie les confronte.

Ce livre est classé dans les catégories :

11,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Marginalités et troubles de la socialisation”

Fiche technique

Résumé

Le présent ouvrage fait suite à La socialisation de l'enfance et de l'adolescence, également paru aux Presses universitaires de France. Comme le précédent, il est le résultat d'une coopération européenne entre chercheurs, désireux d'apporter leur contribution à la compréhension des difficultés vécues par les personnes de tous âges mais, plus particulièrement, par les jeunes dans leur effort pour s'intégrer socialement, aussi bien que dans leur désir de se réaliser. La socialisation implique une appropriation active, par les individus, des normes, des valeurs et des conduites sociales. Elle concerne aussi la façon dont ces individus, par le jeu réciproque d'une intégration progressive, s'introduisent dans des réseaux interindividuels et institutionnels. Ils adoptent les identités, les valeurs et les projets collectifs de leur famille, de leur groupe de pairs, des groupes sociaux, ethniques, culturels auxquels ils appartiennent, auxquels ils adhèrent ou qui leur servent de référents. Mais la socialisation ainsi définie peut être troublée dès l'enfance. La pauvreté, la marginalisation sociale, voire l'aliénation des familles (éclatées et conflictuelles), peuvent sérieusement entraver l'intégration sociale des enfants, leur réussite scolaire et leur développement personnel. Les effets de ces troubles de la socialisation sont surtout visibles à l'adolescence, avec les difficultés d'insertion scolaire (échecs et retards) et professionnelle (chômage), les processus dépressifs et les tentatives de suicide, l'attirance vers la drogue et vers l'alcool, la transgression des règles et des lois et l'intrusion de la violence, individuelle et collective (délinquance). Mais ces troubles ne concernent pas l'ensemble des adolescents au même degré. Comme le montrent les recherches comparatives internationales, les jeunes issus des classes défavorisées ont plus de difficultés à les dépasser, pour se promouvoir socialement aussi bien que pour s'épanouir personnellement, même si, heureusement, les réussites paradoxales ne sont pas rares. Les auteurs du présent ouvrage ont surtout cherché à montrer (par l'analyse de cas aussi bien que par la présentation de résultats quantitatifs) combien, au-delà des déterminismes externes qui pèsent sur eux, les jeunes ont des stratégies diverses, et variables dans la façon dont ils font face aux situations stressantes auxquelles la vie les confronte.

Biographie de Pierre Tap

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire