Votre compte

Marins français à la découverte du monde


Si depuis la fin du Moyen Age l'Europe a manifesté une vocation marquée pour l'exploration et l'appropriation du monde, la France (probablement en raison du désintérêt du pouvoir politique) est demeurée à l'écart des Grandes Découvertes, et sa participation à la connaissance géographique des océans est relativement modeste au Grand Siècle. Mais le rattrapage fut brillant aux XVIIIe et XIXe siècles. L'Encyclopédie, la mise en place d'institutions scientifiques nouvelles, l'élaboration de programmes complexes et ambitieux, la collaboration des marins et des savants, la conception de bâtiments mieux adaptés aux navigations lointaines ainsi qu'une meilleure organisation des conditions de vie à bord permirent aux Français de multiplier les expéditions. Les Bougainville, Lapérouse et autres Dumont d'Urville ont découvert des îles par centaines, établi des routes maritimes par dizaines, jeté les bases d'une exploration systématique de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande, de l'Antarctique et de beaucoup d'autres terres. Cet ouvrage met en relief la figure d'hommes pour certains injustement oubliés mais qui, animés d'un courage exceptionnel dans un environnement difficile, réalistes, curieux, ouverts, ont accumulé une extraordinaire somme d'observations géographiques comme géologiques, botaniques et zoologiques - les collections qu'ils ont rapportées, par exemple celles du Muséum, sont uniques au monde. Les récits et les études qu'ils ont laissés s'inscrivent aussi parmi les premiers documents ethnographiques sur des peuples à la rencontre desquels ils sont allés le plus souvent sans esprit de conquête. Hostiles à une France repliée sur elle-même, soucieux d'écologie avant la lettre, ils ont également entrevu très tôt la nécessité d'une géopolitique étendue à l'ensemble du monde. L'épopée des marins français partis à la découverte du monde n'avait jamais été écrite dans sa totalité. Il fallait l'érudition et le sens du récit que l'on connaît à Etienne Taillemite, spécialiste de la marine et de la colonisation sous l'Ancien Régime, pour écrire une page aussi glorieuse que méconnue. Inspecteur général honoraire des Archives de France, membre de l'Académie de marine, auteur d'une remarquable biographie de La Fayette (Fayard, 1989), Etienne Taillemite est surtout célèbre pour ses travaux sur l'histoire de la marine et des explorations, et pour les inventaires d'archives qu'il a dressés (essentiellement marine et colonies). Il a, entre autres, publié Bougainville à Tahiti (1972), Tourville et Béveziers (1991), Sur des mers inconnues (coll."Découvertes"), etc.

Ce livre est classé dans les catégories :

29,99 €
?

Version papier

32,50 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Marins français à la découverte du monde”

Fiche technique

  • Auteur : Etienne Taillemite
  • Éditeur : Fayard
  • Collection : Divers Histoire
  • Date de parution : 01/04/14
  • EAN : 9782213648118
  • Format : ePub
  • Nombre de pages: 725
  • Protection : Contenu protégé

Résumé

Si depuis la fin du Moyen Age l'Europe a manifesté une vocation marquée pour l'exploration et l'appropriation du monde, la France (probablement en raison du désintérêt du pouvoir politique) est demeurée à l'écart des Grandes Découvertes, et sa participation à la connaissance géographique des océans est relativement modeste au Grand Siècle. Mais le rattrapage fut brillant aux XVIIIe et XIXe siècles. L'Encyclopédie, la mise en place d'institutions scientifiques nouvelles, l'élaboration de programmes complexes et ambitieux, la collaboration des marins et des savants, la conception de bâtiments mieux adaptés aux navigations lointaines ainsi qu'une meilleure organisation des conditions de vie à bord permirent aux Français de multiplier les expéditions. Les Bougainville, Lapérouse et autres Dumont d'Urville ont découvert des îles par centaines, établi des routes maritimes par dizaines, jeté les bases d'une exploration systématique de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande, de l'Antarctique et de beaucoup d'autres terres. Cet ouvrage met en relief la figure d'hommes pour certains injustement oubliés mais qui, animés d'un courage exceptionnel dans un environnement difficile, réalistes, curieux, ouverts, ont accumulé une extraordinaire somme d'observations géographiques comme géologiques, botaniques et zoologiques - les collections qu'ils ont rapportées, par exemple celles du Muséum, sont uniques au monde. Les récits et les études qu'ils ont laissés s'inscrivent aussi parmi les premiers documents ethnographiques sur des peuples à la rencontre desquels ils sont allés le plus souvent sans esprit de conquête. Hostiles à une France repliée sur elle-même, soucieux d'écologie avant la lettre, ils ont également entrevu très tôt la nécessité d'une géopolitique étendue à l'ensemble du monde. L'épopée des marins français partis à la découverte du monde n'avait jamais été écrite dans sa totalité. Il fallait l'érudition et le sens du récit que l'on connaît à Etienne Taillemite, spécialiste de la marine et de la colonisation sous l'Ancien Régime, pour écrire une page aussi glorieuse que méconnue. Inspecteur général honoraire des Archives de France, membre de l'Académie de marine, auteur d'une remarquable biographie de La Fayette (Fayard, 1989), Etienne Taillemite est surtout célèbre pour ses travaux sur l'histoire de la marine et des explorations, et pour les inventaires d'archives qu'il a dressés (essentiellement marine et colonies). Il a, entre autres, publié Bougainville à Tahiti (1972), Tourville et Béveziers (1991), Sur des mers inconnues (coll."Découvertes"), etc.

Biographie d’Etienne Taillemite

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire