Votre compte

Mayam - tome 1 – La délégation terrienne

Koller (illustrator)


Bienvenue sur Tyr Mayam ! Ses couleurs, ses odeurs, ses prostituées sacrées et ses drogues variées. Ses divinités, aussi : ici, on dénombre quelque dix mille dieux et un incroyable mélange de cultes en tout genre. Bref, on ne s'ennuie pas. On peut même s'enrichir - c'est d'ailleurs la seule motivation de June Lenny, jeune chargé de mission auprès de l'ambassadeur terrien. Mais June va se trouver confronté à un certain Cartel du Fleuve Stellaire. Des gens encore plus profiteurs que lui. Ils vont le rendre de très, très mauvaise humeur... Quand il découvre Mayam, le lecteur se dit qu'il aimerait bien être à la place de June Lenny - au moins dans les premières pages, en tout cas. Il flotte un air d'exotisme, un parfum d'aventure et un frisson d'érotisme qui donnent envie de partir explorer cette drôle de planète. Et pas mal d'humour, aussi, avec toutes ces sectes de gentils allumés passant leur temps à prédire la fin du monde. Le trait sensuel et précis de Koller rappelle par moments celui d'un certain Giraud/Moebius. Quant au scénario, il reflète toute la diversité de la palette de Desberg : un vrai sens de la narration, un goût prononcé de l'ailleurs et un humour tout en subtilité. Bon voyage ! Stephen Desberg est un scénariste qui sait tout faire. Reprendre un classique (Tif et Tondu), écrire pour la jeunesse (Billy the cat), emmener ses lecteurs explorer l'Afrique (Jimmy Tousseul), aborder des thématiques plus adultes (La 27e lettre), donner dans l'humour absurde (La Vache) ou se réapproprier la bande dessinée de genre, qu'il s'agisse du western (L'Etoile du désert, avec Marini) ou du roman de capes et d'épées (Le Scorpion, avec le même). Et encore, on ne cite pas l'intégralité de ses séries et de ses albums, par manque de place. Cette fois, il s'associe à un dessinateur Suisse né en 1963, Daniel Koller. Un vrai talent, lui aussi. Publié d'abord dans les pages du magazine (A suivre), il signe ici son deuxième album après avoir dessiné Les tribulations de Luc Lafontaine. Sens du mouvement, finesse du trait et une patte incroyable pour camper un décor : un dessinateur à... suivre !

Ce livre est classé dans les catégories :

5,99 €
?

Version papier

9,42 €

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Mayam - tome 1 – La délégation terrienne”

Fiche technique

  • Auteur : Stephen Desberg
  • illustré par : Koller
  • Éditeur : Dargaud
  • Date de parution : 27/02/17
  • EAN : 9782205187489
  • Format : PDF
  • Nombre de pages: 48
  • Protection : Digital Watermarking

Résumé

Bienvenue sur Tyr Mayam ! Ses couleurs, ses odeurs, ses prostituées sacrées et ses drogues variées. Ses divinités, aussi : ici, on dénombre quelque dix mille dieux et un incroyable mélange de cultes en tout genre. Bref, on ne s'ennuie pas. On peut même s'enrichir - c'est d'ailleurs la seule motivation de June Lenny, jeune chargé de mission auprès de l'ambassadeur terrien. Mais June va se trouver confronté à un certain Cartel du Fleuve Stellaire. Des gens encore plus profiteurs que lui. Ils vont le rendre de très, très mauvaise humeur... Quand il découvre Mayam, le lecteur se dit qu'il aimerait bien être à la place de June Lenny - au moins dans les premières pages, en tout cas. Il flotte un air d'exotisme, un parfum d'aventure et un frisson d'érotisme qui donnent envie de partir explorer cette drôle de planète. Et pas mal d'humour, aussi, avec toutes ces sectes de gentils allumés passant leur temps à prédire la fin du monde. Le trait sensuel et précis de Koller rappelle par moments celui d'un certain Giraud/Moebius. Quant au scénario, il reflète toute la diversité de la palette de Desberg : un vrai sens de la narration, un goût prononcé de l'ailleurs et un humour tout en subtilité. Bon voyage ! Stephen Desberg est un scénariste qui sait tout faire. Reprendre un classique (Tif et Tondu), écrire pour la jeunesse (Billy the cat), emmener ses lecteurs explorer l'Afrique (Jimmy Tousseul), aborder des thématiques plus adultes (La 27e lettre), donner dans l'humour absurde (La Vache) ou se réapproprier la bande dessinée de genre, qu'il s'agisse du western (L'Etoile du désert, avec Marini) ou du roman de capes et d'épées (Le Scorpion, avec le même). Et encore, on ne cite pas l'intégralité de ses séries et de ses albums, par manque de place. Cette fois, il s'associe à un dessinateur Suisse né en 1963, Daniel Koller. Un vrai talent, lui aussi. Publié d'abord dans les pages du magazine (A suivre), il signe ici son deuxième album après avoir dessiné Les tribulations de Luc Lafontaine. Sens du mouvement, finesse du trait et une patte incroyable pour camper un décor : un dessinateur à... suivre !

Biographie de Stephen Desberg

Né à Bruxelles le 10 septembre 1954, Stephen Desberg se rode au scénario dans l'ombre de Maurice Tillieux. Il collabore aux derniers récits de celui-ci sur "Tif et Tondu" ("Le Gouffre interdit" en 1978, puis "Les Passe-montagnes") et prend ensuite en charge l'écriture de cette série jusqu'au départ de Willy Maltaite (Will), en 1990. Scénariste quasi attitré de la famille Maltaite, il va produire d'autres récits pour Will (dont trois grandes oeuvres plus "adultes" : "Le Jardin des désirs" et "La 27e lettre" dans "Aire Libre", puis "L'Appel de l'enfer" chez PetT Productions) et pour son fils, Eric, avec lequel il développera successivement "Jules et Gil", "La Famille Hérodius" et la série de l'agent secret "421" pour SPIROU, avant de se tourner vers un humour plus adulte dans "Carmen Lamour" chez PetT Productions en 1993. Ainsi lancé, il imagine successivement dans SPIROU les séries "Mic Mac Adam" pour Benn dès 1978, un premier essai de "Billy the Cat" avec Colman en 1979, les aventures fantastiques de l'ange "Arkel" pour Marc Hardy en 1981 et l'ambiance africaine rétro de "Jimmy Tousseul" pour Daniel Desorgher en 1987. Chez Casterman, il s'associe avec Johan De Moor pour composer les personnages de "Gaspard de la nuit" et de "La Vache". Au Lombard, il écrit "Le Sang noir" pour Bernard Vrancken. Dargaud édite son "étoile du désert", saga illustrée par Enrico Marini. Parmi ses plus récentes création, il concient de signaler "Le Cercle des sentinelles" avec Philippe Wurm chez Casterman. C'est néanmoins le chaton "Billy the Cat" qui lui assure son plus grand succès lorsqu'il décide en 1987 avec Colman de relancer cette ébauche vieille de huit ans déjà. Ces nouvelles aventures vont déboucher sur une remarquable série d'albums, parcimonieusement produits par un dessinateur perfectionniste, et éveilleront l'attention de millions de téléspectateurs européens grâce à une série parallèle de dessins animés.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire