Votre compte

Méditations poétiques nouvelles méditations poétiques


Édition enrichie (Préface, notes, dossier sur l'œuvre, chronologie et bibliographie)

En 1849, à près de soixante ans, alors que sa figure déjà s’efface et que son récent échec à la Présidence de la République vient d’écorner sa gloire, Lamartine, dans une préface aux Méditations poétiques, confie sans gloriole inutile : « Je suis le premier qui ai fait descendre la poésie du Parnasse, et qui ai donné à ce qu’on nommait la muse, au lieu d’une lyre à sept cordes de convention, les fibres mêmes du cœur de l’homme, touchées et émues par les innombrables frissons de l’âme et de la nature. »
Et il est vrai que lorsque cette mince plaquette de vingt-quatre pièces paraît en 1820, une révolution s’accomplit avec elle. Loin de l’ancienne fabrique, dans cette forme neuve qu’est la méditation, la poésie tout à coup devient émotion. En elle s’expriment des sentiments et des passions qui font rêver, des vérités qui agrandissent l’âme, et dans la simplicité d’un monde épuré  mer et mon-tagne, lac et vallon — une expérience personnelle s’affirme, où peut se retrou-ver la communauté des lecteurs : « D’un jour à l’autre, écrit Sainte-Beuve, on avait changé de climat et de lumière, on avait changé d’Olympe : c’était une révélation. »

Édition d’Aurélie Loiseleur
Ancienne élève de l’École normale supérieure, Aurélie Loiseleur est l’auteur de
L’Harmonie selon Lamartine (Champion, 2005).

Ce livre est classé dans les catégories :

7,49 €
?

Version papier

4,56 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Méditations poétiques nouvelles méditations poétiques”

Fiche technique

Résumé

Édition enrichie (Préface, notes, dossier sur l'œuvre, chronologie et bibliographie)

En 1849, à près de soixante ans, alors que sa figure déjà s’efface et que son récent échec à la Présidence de la République vient d’écorner sa gloire, Lamartine, dans une préface aux Méditations poétiques, confie sans gloriole inutile : « Je suis le premier qui ai fait descendre la poésie du Parnasse, et qui ai donné à ce qu’on nommait la muse, au lieu d’une lyre à sept cordes de convention, les fibres mêmes du cœur de l’homme, touchées et émues par les innombrables frissons de l’âme et de la nature. »
Et il est vrai que lorsque cette mince plaquette de vingt-quatre pièces paraît en 1820, une révolution s’accomplit avec elle. Loin de l’ancienne fabrique, dans cette forme neuve qu’est la méditation, la poésie tout à coup devient émotion. En elle s’expriment des sentiments et des passions qui font rêver, des vérités qui agrandissent l’âme, et dans la simplicité d’un monde épuré  mer et mon-tagne, lac et vallon — une expérience personnelle s’affirme, où peut se retrou-ver la communauté des lecteurs : « D’un jour à l’autre, écrit Sainte-Beuve, on avait changé de climat et de lumière, on avait changé d’Olympe : c’était une révélation. »

Édition d’Aurélie Loiseleur
Ancienne élève de l’École normale supérieure, Aurélie Loiseleur est l’auteur de
L’Harmonie selon Lamartine (Champion, 2005).

Biographie d’Alphonse de Lamartine

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire