Votre compte

Mémoires canadiennes


Depuis les années 1970 les rapports entre mémoire et identités interrogent les sciences sociales dans nombre de sociétés. C’est le cas du Canada. Aujourd’hui, ce pays ne peut plus être envisagé seulement dans une opposition francophones/ anglophones. L’importance des flux migratoires venus des Amériques, d’Asie et d’Afrique tout comme les revendications identitaires des autochtones complexifient le rapport au passé... Cet ouvrage se veut une réflexion sur les enjeux de mémoire qui traversent le Canada. Quels sont les lieux de mémoires emblématiques du pays et des communautés qui le composent ? Quels acteurs contribuent à la construction de(s) mémoire(s) canadienne(s) ? Quels usages politiques et sociaux du passé y fait-on ? De quels moyens se dote la société pour gérer ces questions ? Quelle place occupe le Québec dans ce processus ? Pour répondre à ces questions, les auteurs ont fait le choix de la pluridisciplinarité en réunissant les contributions d’historiens, de géographes, de spécialistes des langues et civilisations, des sciences du langage ou encore de la communication. À l’encontre des idées reçues, elles déconstruisent l’image d’un pays jeune sans histoire.

Ce livre est classé dans les catégories :

16,99 €
?

Version papier

24,00 €

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Mémoires canadiennes”

Fiche technique

Résumé

Depuis les années 1970 les rapports entre mémoire et identités interrogent les sciences sociales dans nombre de sociétés. C’est le cas du Canada. Aujourd’hui, ce pays ne peut plus être envisagé seulement dans une opposition francophones/ anglophones. L’importance des flux migratoires venus des Amériques, d’Asie et d’Afrique tout comme les revendications identitaires des autochtones complexifient le rapport au passé... Cet ouvrage se veut une réflexion sur les enjeux de mémoire qui traversent le Canada. Quels sont les lieux de mémoires emblématiques du pays et des communautés qui le composent ? Quels acteurs contribuent à la construction de(s) mémoire(s) canadienne(s) ? Quels usages politiques et sociaux du passé y fait-on ? De quels moyens se dote la société pour gérer ces questions ? Quelle place occupe le Québec dans ce processus ? Pour répondre à ces questions, les auteurs ont fait le choix de la pluridisciplinarité en réunissant les contributions d’historiens, de géographes, de spécialistes des langues et civilisations, des sciences du langage ou encore de la communication. À l’encontre des idées reçues, elles déconstruisent l’image d’un pays jeune sans histoire.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire