Votre compte

Mémoires d’un authentique prolétaire

ALAIN (preface_by)

Pierre RIGOULOT (afterword_by)


« Nous tenons là, écrit dans la préface le philosophe Alain, qui fut son camarade dans les tranchées, les Mémoires d’un authentique prolétaire. J’entends le récit d’une existence réelle. » Quelle vie en effet que celle de Lucien Cancouët ! Né en Normandie à la fin du XIXe siècle, élevé à la ferme, bientôt placé comme garçon-boucher à Paris, il apprend dès l’adolescence à ne compter que sur lui-même pour assurer sa subsistance. Tour à tour ouvrier, domestique, infirmier, cheminot, il est mobilisé, en août 1914, comme artilleur. Ses souvenirs du front sont poignants et d’une terrible véracité. Ils expliquent largement son engagement ultérieur, dans le syndicalisme cheminot, où il luttera jusqu’à devenir un dirigeant de la CGT. Ils expliquent aussi ses prises de position pacifistes, au seuil du second conflit mondial, qui l’amenèrent à privilégier l’internationalisme des travailleurs plutôt que la lutte contre l’occupation allemande. Ce témoignage inédit est tout à la fois une traversée du siècle et le tableau émouvant d’un monde aujourd’hui disparu.

Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
?

Version papier

11,90 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Mémoires d’un authentique prolétaire”

Fiche technique

Résumé

« Nous tenons là, écrit dans la préface le philosophe Alain, qui fut son camarade dans les tranchées, les Mémoires d’un authentique prolétaire. J’entends le récit d’une existence réelle. » Quelle vie en effet que celle de Lucien Cancouët ! Né en Normandie à la fin du XIXe siècle, élevé à la ferme, bientôt placé comme garçon-boucher à Paris, il apprend dès l’adolescence à ne compter que sur lui-même pour assurer sa subsistance. Tour à tour ouvrier, domestique, infirmier, cheminot, il est mobilisé, en août 1914, comme artilleur. Ses souvenirs du front sont poignants et d’une terrible véracité. Ils expliquent largement son engagement ultérieur, dans le syndicalisme cheminot, où il luttera jusqu’à devenir un dirigeant de la CGT. Ils expliquent aussi ses prises de position pacifistes, au seuil du second conflit mondial, qui l’amenèrent à privilégier l’internationalisme des travailleurs plutôt que la lutte contre l’occupation allemande. Ce témoignage inédit est tout à la fois une traversée du siècle et le tableau émouvant d’un monde aujourd’hui disparu.

Biographie de Lucien CANCOUET

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire