Votre compte

Mexico, le pain et les jeux


Mexico 1968. Pour des millions et des millions d’Européens, d’Américains ou d’Africains, cette date est celle des XVIe jeux Olympiques. Dans l’histoire du Mexique, elle restera plutôt comme celle d’un divorce soudain entre un pouvoir apparemment stable, puissant, respecté, et une opinion publique depuis longtemps dépolitisée. Une semaine exactement avant l’ouverture des Jeux, les autorités avaient en effet déclenché une répression qui mit un terme brutal à un long été de fièvres révolutionnaires. Cette agitation avait été déclenchée, comme en France, comme en dix autres pays, par les étudiants. C’est à eux surtout que, pour évoquer cette crise qui ouvre peut-être un nouveau chapitre de l’histoire du Mexique, les auteurs de l’ouvrage ont donné la parole. Mais leurs propos ont été complétés par ceux de dirigeants politiques ou syndicaux, d’artistes ou d’écrivains qui parfois les contestent, souvent les recoupent. Ainsi se dessine, par touches inégales, une sorte de film de l’octobre mexicain. Livre ou simple dossier ? Contribution, en tous cas, à la connaissance d’un peuple et d’une situation où si beaux que soient les Jeux, c’est le pain qui compte le plus.

Ce livre est classé dans les catégories :

7,49 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Mexico, le pain et les jeux”

Fiche technique

Résumé

Mexico 1968. Pour des millions et des millions d’Européens, d’Américains ou d’Africains, cette date est celle des XVIe jeux Olympiques. Dans l’histoire du Mexique, elle restera plutôt comme celle d’un divorce soudain entre un pouvoir apparemment stable, puissant, respecté, et une opinion publique depuis longtemps dépolitisée. Une semaine exactement avant l’ouverture des Jeux, les autorités avaient en effet déclenché une répression qui mit un terme brutal à un long été de fièvres révolutionnaires. Cette agitation avait été déclenchée, comme en France, comme en dix autres pays, par les étudiants. C’est à eux surtout que, pour évoquer cette crise qui ouvre peut-être un nouveau chapitre de l’histoire du Mexique, les auteurs de l’ouvrage ont donné la parole. Mais leurs propos ont été complétés par ceux de dirigeants politiques ou syndicaux, d’artistes ou d’écrivains qui parfois les contestent, souvent les recoupent. Ainsi se dessine, par touches inégales, une sorte de film de l’octobre mexicain. Livre ou simple dossier ? Contribution, en tous cas, à la connaissance d’un peuple et d’une situation où si beaux que soient les Jeux, c’est le pain qui compte le plus.

Biographie de Jean-Francis Held

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire