Votre compte

Michel de Montaigne


Montaigne est l'homme d'un seul livre, Les Essais. Mais un livre unique dans la littérature française et dont le succès a traversé les siècles. A la multiplicité des interprétations auxquelles il a prêté correspond la diversité des images que se sont faites de sa personne des générations de lecteurs.
L'oeuvre a été généralement privilégiée par rapport à l'« ouvrier ». C'est seulement au XIXe siècle qu'on a songé à établir sérieusement une biographie de Montaigne. On l'a longtemps jugée inutile puisque son ouvrage fournissait nombre d'informations sur lui-même. Mais Montaigne n'a écrit ni ses mémoires ni son autobiographie. Ce n'est pas sa vie ou son personnage que l'auteur donne à connaître quand il parle de lui, cherchant seulement à apporter au public ses témoignages personnels sur les problèmes qu'il propose à sa conscience ou à son jugement dans ce livre « consubstantiel à son auteur ».
La discrétion des Essais laisse subsister bien des zones obscures dans la vie de celui qui fut à la fois un homme d'action, un magistrat, un soldat, un diplomate et le conseiller des plus grands personnages du temps. Connaître l'existence si riche d'expériences diverses d'un des écrivains les plus fascinants, les plus attachants de notre littérature devrait permettre de dissiper les légendes tenaces qui déforment encore la personnalité de l'auteur des Essais. Et aider à découvrir ou redécouvrir ce livre que l'on a dit « le plus original du monde ».
Cette biographie de Montaigne publiée en 1992 a fait l'unanimité et a été couronnée du prix d'Aumale de l'Institut de France décerné par l'Académie française et du Prix du Nouveau Cercle de l'Interallié.

Madeleine Lazard, professeur émérite à la Sorbonne nouvelle, présidente honoraire de la Société d'étude du XVIe siècle et présidente honoraire de la Société internationale des amis de Montaigne est l'auteur chez Fayard des biographies de Brantôme, Agrippa d'Aubigné (prix Bodin de l'Académie des inscriptions et belles-lettres) et des Avenues de Fémynie (prix Marianne, prix Monseigneur Marcel de l'Académie française 2002).

Ce livre est classé dans les catégories :

15,99 €
?

Version papier

16,10 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Michel de Montaigne”

Fiche technique

Résumé

Montaigne est l'homme d'un seul livre, Les Essais. Mais un livre unique dans la littérature française et dont le succès a traversé les siècles. A la multiplicité des interprétations auxquelles il a prêté correspond la diversité des images que se sont faites de sa personne des générations de lecteurs.
L'oeuvre a été généralement privilégiée par rapport à l'« ouvrier ». C'est seulement au XIXe siècle qu'on a songé à établir sérieusement une biographie de Montaigne. On l'a longtemps jugée inutile puisque son ouvrage fournissait nombre d'informations sur lui-même. Mais Montaigne n'a écrit ni ses mémoires ni son autobiographie. Ce n'est pas sa vie ou son personnage que l'auteur donne à connaître quand il parle de lui, cherchant seulement à apporter au public ses témoignages personnels sur les problèmes qu'il propose à sa conscience ou à son jugement dans ce livre « consubstantiel à son auteur ».
La discrétion des Essais laisse subsister bien des zones obscures dans la vie de celui qui fut à la fois un homme d'action, un magistrat, un soldat, un diplomate et le conseiller des plus grands personnages du temps. Connaître l'existence si riche d'expériences diverses d'un des écrivains les plus fascinants, les plus attachants de notre littérature devrait permettre de dissiper les légendes tenaces qui déforment encore la personnalité de l'auteur des Essais. Et aider à découvrir ou redécouvrir ce livre que l'on a dit « le plus original du monde ».
Cette biographie de Montaigne publiée en 1992 a fait l'unanimité et a été couronnée du prix d'Aumale de l'Institut de France décerné par l'Académie française et du Prix du Nouveau Cercle de l'Interallié.

Madeleine Lazard, professeur émérite à la Sorbonne nouvelle, présidente honoraire de la Société d'étude du XVIe siècle et présidente honoraire de la Société internationale des amis de Montaigne est l'auteur chez Fayard des biographies de Brantôme, Agrippa d'Aubigné (prix Bodin de l'Académie des inscriptions et belles-lettres) et des Avenues de Fémynie (prix Marianne, prix Monseigneur Marcel de l'Académie française 2002).

Biographie de Madeleine Lazard

Agrégée de lettres classiques et docteur d'État ès lettres, Madeleine Lazard a été assistant puis maître-assistant à l'université de Paris-IV, avant de devenir professeur à Paris III. Elle a par ailleurs enseigné à la faculté des Beaux-Arts à Téhéran (de 1949 à 1951) ainsi qu'à l'université de Californie à Los Angeles (en 1961-1962).   Elle est présidente honoraire de la Société française d'étude du XVIe siècle, présidente honoraire de la Société internationale des amis de Montaigne. Elle est chevalier des Arts et Lettres, officier des Palmes académiques, et citoyenne d'honneur de la ville de Brantôme.   Madeleine Lazard est l'auteur de nombreux ouvrages, dont : Pantagruel, Gargantua (Hachette, 1977 ; nouvelle édition 1994) ; La Comédie humaniste et ses personnages (Puf, 1978) ; Rabelais et la Renaissance (Puf, 1979 ; traduction japonaise de l'ouvrage précédent, Tokyo, 1980) ; Le Théâtre en France au XVIe siècle (Puf, 1980) ; Autour des hymnes de Ronsard (études rassemblées par M.L. ; Champion, 1984) ; Images littéraires de la femme à la Renaissance (Puf, 1985) ; avec L. Zilli, Le Laquais de P. de Larivey (éditions Critique,1987) ; Les Tragiques d'Agrippa d'Aubigné (études rassemblées par M.-M. Fragonard et M.L. ; Champion, 1990) ; Michel de Montaigne (Fayard, 1992 ; prix d'Aumale de l'Institut de France décerné par l'Académie française, et prix du Cercle de l'Union interalliée ; 2e ed., Fayard, 2002) ; Rabelais l'humaniste (Hachette, 1993 ; 2e ed., sous le titre Rabelais, Hachette, 2002) ; avec J.Cubelier de Beynac, édition de Marguerite de France, reine de Navarre et son temps (Centre Matteo Bandello d'Agen, 1994) ; Pierre de Bourdeille, seigneur de Brantôme (Fayard, 1995) ; Agrippa d'Aubigné (Fayard, 1998 ; prix Bordin de l'Académie des inscriptions et belles-lettres) ; Les Avenues de Fémynie. Les femmes et la Renaissance (Fayard, 2001 ; prix Marianne ; prix Mgr. Marcel de l'Académie française ; traduction roumaine de l'ouvrage précédent, Bucarest 2007) ; Louise Labé, Lyonnaise (Fayard, 2004) ; avec G.Schrenck, Registre-Journal du règne de Henri III, par Pierre de l'Estoile (éditions Critique, t.1, 1574-1575, 1992 ; t.2, 1576-1578, 1996 ; t.3, 1579-1581, 1997 ; t.4, 1582-1584, 2000 ; t.5, 1585-1587, 2001 ; t.6, 1588-1589, 2003, prix Saintour de l'Académie des inscriptions et belles-lettres).   Ses articles portent principalement sur la littérature française du XVIe siècle - le théâtre, l'histoire du spectacle, les femmes et la condition féminine, les moeurs, la médecine et l'éducation, les mémoires et récits de voyage ; voir le volume de « mélanges » offert à Madeleine Lazard : Joyeusement vivre et honnêtement penser (Champion, 2000).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire