Votre compte

Michel Rocard Premier ministre


La deuxième gauche et le pouvoir (1988-1991) Les trois ans et cinq jours que Michel Rocard a passés à Matignon ont laissé peu de souvenirs dans la mémoire collective. Sans majorité au Parlement, coincé dans un tête-à-tête empreint de méfiance avec François Mitterrand, le champion de la « deuxième gauche » n’aurait pas su, selon le procès qui lui a été fait, incarner une autre pratique socialiste du pouvoir et se serait contenté de gérer le quotidien. L’accès récent aux archives publiques et à ses archives personnelles éclaire d’un jour nouveau le Premier ministre Michel Rocard. Son oeuvre législative, symbolisée par la création du RMI et de la CSG, a résisté au temps. Respectueux des vastes domaines réservés de la présidence, il a su rétablir la paix en Nouvelle-Calédonie, moderniser l’État, promouvoir la rénovation de l’Éducation nationale... Historiens, politistes, économistes, archivistes et grands témoins font revivre les temps forts d’une gauche de gouvernement aux prises avec la fi n de la guerre froide et proposent une réflexion sur les limites que la Ve République impose au pouvoir du Premier ministre. Alain Bergounioux est historien et inspecteur général honoraire de l’Éducation nationale. Il est notamment l’auteur, avec Jean-François Merle, de Le Rocardisme. Devoir d’inventaire (Seuil 2018). Mathieu Fulla est enseignant à Sciences Po et chercheur au Centre d’histoire de Sciences Po. Il est notamment l’auteur de Les Socialistes français et l’économie. Une histoire économique du politique (Presses de Sciences Po, 2016). Avec les contributions de : Claire Andrieu, Philippe Bezes, Antony Burlaud, Alain Chatriot, Élie Cohen, Michele Di Donato, Pierre Encrevé, Ismail Ferhat, Guy Groux, Gérard Grunberg, Pierre-Emmanuel Guigo, Veronika Isenberg, Jérôme Jaffré, Marc Lazar, Sarah Mohamed-Gaillard, Michel Noblecourt, Vivien Richard, Zénaïde Romaneix, Olivier Rozenberg, Christophe Sente, François Stasse, Matthieu Tracol. Alain Bergounioux, historien spécialiste du PS, est professeur associé à Sciences Po et préside actuellement l’Office universitaire de recherches socialistes (OURS). Membre permanent du Centre d’histoire de Sciences Po (CHSP), Mathieu Fulla est agrégé et docteur en histoire. Il enseigne à Sciences Po.

Ce livre est classé dans les catégories :

19,99 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Michel Rocard Premier ministre”

Fiche technique

Résumé

La deuxième gauche et le pouvoir (1988-1991) Les trois ans et cinq jours que Michel Rocard a passés à Matignon ont laissé peu de souvenirs dans la mémoire collective. Sans majorité au Parlement, coincé dans un tête-à-tête empreint de méfiance avec François Mitterrand, le champion de la « deuxième gauche » n’aurait pas su, selon le procès qui lui a été fait, incarner une autre pratique socialiste du pouvoir et se serait contenté de gérer le quotidien. L’accès récent aux archives publiques et à ses archives personnelles éclaire d’un jour nouveau le Premier ministre Michel Rocard. Son oeuvre législative, symbolisée par la création du RMI et de la CSG, a résisté au temps. Respectueux des vastes domaines réservés de la présidence, il a su rétablir la paix en Nouvelle-Calédonie, moderniser l’État, promouvoir la rénovation de l’Éducation nationale... Historiens, politistes, économistes, archivistes et grands témoins font revivre les temps forts d’une gauche de gouvernement aux prises avec la fi n de la guerre froide et proposent une réflexion sur les limites que la Ve République impose au pouvoir du Premier ministre. Alain Bergounioux est historien et inspecteur général honoraire de l’Éducation nationale. Il est notamment l’auteur, avec Jean-François Merle, de Le Rocardisme. Devoir d’inventaire (Seuil 2018). Mathieu Fulla est enseignant à Sciences Po et chercheur au Centre d’histoire de Sciences Po. Il est notamment l’auteur de Les Socialistes français et l’économie. Une histoire économique du politique (Presses de Sciences Po, 2016). Avec les contributions de : Claire Andrieu, Philippe Bezes, Antony Burlaud, Alain Chatriot, Élie Cohen, Michele Di Donato, Pierre Encrevé, Ismail Ferhat, Guy Groux, Gérard Grunberg, Pierre-Emmanuel Guigo, Veronika Isenberg, Jérôme Jaffré, Marc Lazar, Sarah Mohamed-Gaillard, Michel Noblecourt, Vivien Richard, Zénaïde Romaneix, Olivier Rozenberg, Christophe Sente, François Stasse, Matthieu Tracol. Alain Bergounioux, historien spécialiste du PS, est professeur associé à Sciences Po et préside actuellement l’Office universitaire de recherches socialistes (OURS). Membre permanent du Centre d’histoire de Sciences Po (CHSP), Mathieu Fulla est agrégé et docteur en histoire. Il enseigne à Sciences Po.

Biographie d’Alain BERGOUGNIOUX

Membre permanent du Centre d'histoire de Sciences Po (CHSP), Mathieu Fulla et agrégé et docteur en histoire. Il enseigne à Sciences Po Paris. Il a récemment publié Les socialistes français et l'économie (1944-1981). Une histoire économique du politique, Paris, Presses de Sciences Po, 2016.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire