Votre compte

Misères et grandeur des maires de France


Homme discret et pondéré, universitaire spécialiste de Camus, Roger Quilliot est entré presque par hasard à la mairie de Clermont-Ferrand il y a un quart de siècle. Depuis, ignoré de Paris qui semble avoir oublié la capitale de l’Auvergne, il dirige sa ville entre le récif Michelin et l’écueil Valéry Giscard d’Estaing. Pour la première fois, alors qu’il est parvenu au soir de sa carrière, il raconte la véritable nature de ses relations avec le manufacturier des pneumatiques et ses désopilantes passes d’armes avec l’ancien président de la République et sa famille. Des années durant, Roger Quilliot a également présidé l’Association des maires des grandes villes. Il est donc particulièrement qualifié pour témoigner de leur vie quotidienne et du sort, pas si enviable, qui leur est réservé en dépit de l’effort de décentralisation. « Nous voici majeurs mais appauvris comme des cadets, écrit-il. La tutelle s’est faite partenariat, le contrôle a priori se fait a posteriori, mais cette liberté gagnée s’accompagne d’une paperasserie galopante, d’une méfiance aiguisée des grandes administrations, d’une technicité tout énarchique qui prétend insinuer partout ses modes de pensée. À en croire nos censeurs, nous étions hier des notables, nous voilà des barons. Nos compatriotes nous tiennent pour comptables de tout, des impôts comme du sida. Nous sommes plus que jamais le diable et le bon Dieu. »

Ce livre est classé dans les catégories :

8,49 €
?

Version papier

9,68 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Misères et grandeur des maires de France”

Fiche technique

Résumé

Homme discret et pondéré, universitaire spécialiste de Camus, Roger Quilliot est entré presque par hasard à la mairie de Clermont-Ferrand il y a un quart de siècle. Depuis, ignoré de Paris qui semble avoir oublié la capitale de l’Auvergne, il dirige sa ville entre le récif Michelin et l’écueil Valéry Giscard d’Estaing. Pour la première fois, alors qu’il est parvenu au soir de sa carrière, il raconte la véritable nature de ses relations avec le manufacturier des pneumatiques et ses désopilantes passes d’armes avec l’ancien président de la République et sa famille. Des années durant, Roger Quilliot a également présidé l’Association des maires des grandes villes. Il est donc particulièrement qualifié pour témoigner de leur vie quotidienne et du sort, pas si enviable, qui leur est réservé en dépit de l’effort de décentralisation. « Nous voici majeurs mais appauvris comme des cadets, écrit-il. La tutelle s’est faite partenariat, le contrôle a priori se fait a posteriori, mais cette liberté gagnée s’accompagne d’une paperasserie galopante, d’une méfiance aiguisée des grandes administrations, d’une technicité tout énarchique qui prétend insinuer partout ses modes de pensée. À en croire nos censeurs, nous étions hier des notables, nous voilà des barons. Nos compatriotes nous tiennent pour comptables de tout, des impôts comme du sida. Nous sommes plus que jamais le diable et le bon Dieu. »

Biographie de Roger Quilliot

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire