Votre compte

Modèles et mouvements de politique criminelle


« Crise » ou « Dérives » de la politique criminelle, « La politique criminelle à la recherche d’elle-même » : autant d’expressions aujourd’hui familières et qui marquent un malaise. Le malaise des sociétés contemporaines dont la complexité et le pluralisme croissants rendent difficile et souvent ineffectif le choix des réponses au phénomène criminel. L’ambition de ce livre est de proposer une méthode d’analyse qui s’est révélée féconde dans d’autres domaines et permet, par le recours à des modèles – représentations schématiques des faits observés –, de rendre compte de la diversité des réponses, qu’elles s’adressent à l’infraction ou à la déviance et qu’elles émanent de l’État ou du groupe social. Sur la base de cinq modèles fondamentaux (État-société libéral, État autoritaire, État totalitaire, Société péri-étatique, Société du regard permanent), cette analyse « systémale » fait apparaître des variantes (par exemple, variantes pénale, administrative, civile et de médiation, de la réponse étatique à l’infraction) ; elle met aussi en lumière les caractéristiques qu’expriment les relations de chaque modèle ou variante avec les instances étatiques (législatives, judiciaires et exécutives) et sociétales (groupe social, victime et délinquant ou déviant). À partir d’une telle « formalisation » apparaissent les grands mouvements qui traversent toute politique criminelle et déterminent l’espace contrôlé ou l’intensité du contrôle au regard de la liberté – criminaliser/décriminaliser et sociétaliser/étatiser – et la forme ou le contenu de la solidarité – pénaliser/dépénaliser et trancher/dénouer. Dans les sociétés qui considèrent complexité et pluralisme comme un acquis à préserver, le défi de la politique criminelle est de chercher sa cohérence dans la dispersion apparente des réponses. L’analyse systémale propose un instrument pour relever un tel défi.

Ce livre est classé dans les catégories :

7,49 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Modèles et mouvements de politique criminelle”

Fiche technique

Résumé

« Crise » ou « Dérives » de la politique criminelle, « La politique criminelle à la recherche d’elle-même » : autant d’expressions aujourd’hui familières et qui marquent un malaise. Le malaise des sociétés contemporaines dont la complexité et le pluralisme croissants rendent difficile et souvent ineffectif le choix des réponses au phénomène criminel. L’ambition de ce livre est de proposer une méthode d’analyse qui s’est révélée féconde dans d’autres domaines et permet, par le recours à des modèles – représentations schématiques des faits observés –, de rendre compte de la diversité des réponses, qu’elles s’adressent à l’infraction ou à la déviance et qu’elles émanent de l’État ou du groupe social. Sur la base de cinq modèles fondamentaux (État-société libéral, État autoritaire, État totalitaire, Société péri-étatique, Société du regard permanent), cette analyse « systémale » fait apparaître des variantes (par exemple, variantes pénale, administrative, civile et de médiation, de la réponse étatique à l’infraction) ; elle met aussi en lumière les caractéristiques qu’expriment les relations de chaque modèle ou variante avec les instances étatiques (législatives, judiciaires et exécutives) et sociétales (groupe social, victime et délinquant ou déviant). À partir d’une telle « formalisation » apparaissent les grands mouvements qui traversent toute politique criminelle et déterminent l’espace contrôlé ou l’intensité du contrôle au regard de la liberté – criminaliser/décriminaliser et sociétaliser/étatiser – et la forme ou le contenu de la solidarité – pénaliser/dépénaliser et trancher/dénouer. Dans les sociétés qui considèrent complexité et pluralisme comme un acquis à préserver, le défi de la politique criminelle est de chercher sa cohérence dans la dispersion apparente des réponses. L’analyse systémale propose un instrument pour relever un tel défi.

Biographie de Mireille Delmas-Marty

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire