Votre compte

Mœurs de province


Le Québec est, jusqu’à nouvel ordre, une simple province, et les Québécois sont des « provinciaux ». Dans ce recueil de textes, qui fait suite à ses « Chroniques d’un temps loufoque », François Ricard nous fait prendre conscience des avantages qu’il y a à vivre dans une province et à ne pas se trouver aux commandes du monde, ne serait-ce que la possibilité de voir celui-ci d’un peu loin, donc de le critiquer plus librement. Mettant à profit ce recul favorable à la réflexion, il nous invite à nous pencher sur des questions qu’on évite le plus souvent : Qu’est-ce qu’être moderne aujourd’hui ? L’anti-intellectualisme est-il le fléau que l’on dit dans notre société ? Le français est-il en voie de devenir une langue obsolète, même – et surtout – en France ? La littérature québécoise – pour peu qu’elle existe – serait-elle l’avenir de la littérature française ? Le salut peut-il passer par la poésie ? L’auteur propose, en passant, le concept de « néoprovincialisme » pour décrire notre situation. Car n’est-ce pas en province que sont désormais accueillies les idées nouvelles avec un enthousiasme et une unanimité qu’on ne voit guère au même degré dans les sociétés où elles ont été inventées ? Ce qui l’amène à jeter un regard à la fois intrigué et amusé sur quelques phénomènes qui caractérisent notre quotidien : accommodements raisonnables, « Outgames », règles d’équité en emploi, « grand humour » auquel atteignent parfois certains de nos esprits les plus fins. Bref, les grands et les petits bonheurs de la vie provinciale. « Mœurs de province », où l’essayiste ne manque pas également de rendre un hommage ému à quelques êtres qui l’ont marqué, est un livre qui n’a aucune vérité ni aucun salut à proposer, n’obéissant à rien d’autre qu’au besoin de ne jamais perdre de vue la complexité et la vanité de nos pensées et de nos existences, sans oublier, bien sûr, le plaisir d’écrire.

Ce livre est classé dans les catégories :

12,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Mœurs de province”

Fiche technique

Résumé

Le Québec est, jusqu’à nouvel ordre, une simple province, et les Québécois sont des « provinciaux ». Dans ce recueil de textes, qui fait suite à ses « Chroniques d’un temps loufoque », François Ricard nous fait prendre conscience des avantages qu’il y a à vivre dans une province et à ne pas se trouver aux commandes du monde, ne serait-ce que la possibilité de voir celui-ci d’un peu loin, donc de le critiquer plus librement. Mettant à profit ce recul favorable à la réflexion, il nous invite à nous pencher sur des questions qu’on évite le plus souvent : Qu’est-ce qu’être moderne aujourd’hui ? L’anti-intellectualisme est-il le fléau que l’on dit dans notre société ? Le français est-il en voie de devenir une langue obsolète, même – et surtout – en France ? La littérature québécoise – pour peu qu’elle existe – serait-elle l’avenir de la littérature française ? Le salut peut-il passer par la poésie ? L’auteur propose, en passant, le concept de « néoprovincialisme » pour décrire notre situation. Car n’est-ce pas en province que sont désormais accueillies les idées nouvelles avec un enthousiasme et une unanimité qu’on ne voit guère au même degré dans les sociétés où elles ont été inventées ? Ce qui l’amène à jeter un regard à la fois intrigué et amusé sur quelques phénomènes qui caractérisent notre quotidien : accommodements raisonnables, « Outgames », règles d’équité en emploi, « grand humour » auquel atteignent parfois certains de nos esprits les plus fins. Bref, les grands et les petits bonheurs de la vie provinciale. « Mœurs de province », où l’essayiste ne manque pas également de rendre un hommage ému à quelques êtres qui l’ont marqué, est un livre qui n’a aucune vérité ni aucun salut à proposer, n’obéissant à rien d’autre qu’au besoin de ne jamais perdre de vue la complexité et la vanité de nos pensées et de nos existences, sans oublier, bien sûr, le plaisir d’écrire.

Biographie de François Ricard

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire