Votre compte

Mon père couleur de nuit

Laurent Jullier (introduction_and_notes_by)

Aurélien Belda (introduction_and_notes_by)

Mireille Cohendy (translator)


« Comme il est différent, ma mère aussi est différente. Et comme ils sont différents tous les deux, nous sommes différents des enfants normaux. » Si Jochel, le père de famille, n’est pas comme les autres, c’est qu’il « a eu le camp ». Ses souvenirs de la barbarie nazie contaminent son quotidien et ses enfants deviennent les dépositaires de récits qu’ils ne comprennent pas toujours. Mais la jeune narratrice les traduit avec ses mots et colorie la nuit qui emprisonne encore son père. La tendresse et l’innocence parviendront-elles à le ramener à la vie ? Comment vivre après la Shoah ? Et comment raconter l’une des périodes les plus sombres de notre Histoire ? Telles sont les questions que soulève ce « récit magnifique d’émotion » (Le Monde des Livres), à mi-chemin « entre Si c’est un homme de Primo Levi et le Journal d’Anne Frank » (Le Républicain lorrain).

Ce livre est classé dans les catégories :

3,49 €
?

Version papier

3,80 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Mon père couleur de nuit”

Fiche technique

Résumé

« Comme il est différent, ma mère aussi est différente. Et comme ils sont différents tous les deux, nous sommes différents des enfants normaux. » Si Jochel, le père de famille, n’est pas comme les autres, c’est qu’il « a eu le camp ». Ses souvenirs de la barbarie nazie contaminent son quotidien et ses enfants deviennent les dépositaires de récits qu’ils ne comprennent pas toujours. Mais la jeune narratrice les traduit avec ses mots et colorie la nuit qui emprisonne encore son père. La tendresse et l’innocence parviendront-elles à le ramener à la vie ? Comment vivre après la Shoah ? Et comment raconter l’une des périodes les plus sombres de notre Histoire ? Telles sont les questions que soulève ce « récit magnifique d’émotion » (Le Monde des Livres), à mi-chemin « entre Si c’est un homme de Primo Levi et le Journal d’Anne Frank » (Le Républicain lorrain).

Biographie de Carl Friedman

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire