Votre compte

Mondes du cinéma 4


Numéro 4 de la revue Mondes du cinéma

Au sommaire :

ECRITURE/IMAGE
Comme ça s'écrit - Pascal Bonitzer - Le scénario comme balkanisation (heureuse) - Shelly Sliver - Marina de Van - Jean-Paul Fargier - Last Man Standing - Lost : cause

POLITIQUE DU CINÉMA
Au départ des images, noir - Petites réécritures de l'Histoire : multiples reflets du même événement, l'assassinat de Ryôma - Au sujet de la série d'animation japonaise - Bakumatsu Kikansetsu, Irohanihoheto - Géométrie politique chez Akira Kurosawa : duelle féodalité vs démocratie triangle

KALÉIDOSCOPE
Regards sur le cinéma marocain - Un cinéma qui a tout d'un grand mais qui ne le sait pas encore - Tinghir-Jérusalem : les Échos du Mellah, un film aux binômes multiples - L'aventure d’un label indépendant : conversation avec Silke Schmickl, directrice de Lowave - Images éparses - Barton Fink ou l'écriture selon les frères Coen - Questions à Pascal-Alex Vincent - Rencontres par la danse et l'image : Epileptic Opera Butoh

Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Mondes du cinéma 4”

Fiche technique

Résumé

Numéro 4 de la revue Mondes du cinéma

Au sommaire :

ECRITURE/IMAGE
Comme ça s'écrit - Pascal Bonitzer - Le scénario comme balkanisation (heureuse) - Shelly Sliver - Marina de Van - Jean-Paul Fargier - Last Man Standing - Lost : cause

POLITIQUE DU CINÉMA
Au départ des images, noir - Petites réécritures de l'Histoire : multiples reflets du même événement, l'assassinat de Ryôma - Au sujet de la série d'animation japonaise - Bakumatsu Kikansetsu, Irohanihoheto - Géométrie politique chez Akira Kurosawa : duelle féodalité vs démocratie triangle

KALÉIDOSCOPE
Regards sur le cinéma marocain - Un cinéma qui a tout d'un grand mais qui ne le sait pas encore - Tinghir-Jérusalem : les Échos du Mellah, un film aux binômes multiples - L'aventure d’un label indépendant : conversation avec Silke Schmickl, directrice de Lowave - Images éparses - Barton Fink ou l'écriture selon les frères Coen - Questions à Pascal-Alex Vincent - Rencontres par la danse et l'image : Epileptic Opera Butoh

Biographie de Pascal Bonitzer

Professeur des universités en sciences de gestion à l’Université de Rennes 2 et à l’Université d’Auvergne, il dirige un programme de recherche « Management des Situations Extrêmes » au sein du CRCGM (Centre de Recherche Clermontois en Gestion et en Management EA 3849). Il est responsable de l’Open Lab « Exploration Innovation ». Il est directeur scientifique de l’association GECSO (Gestion des Connaissances, Société et Organisation).

En ouvrant Twin Peaks par l’image de la destruction d’un tube cathodique, David Lynch avait marqué de manière décisive que son œuvre serait avant tout une méditation sur la télévision. Cette méditation, toutefois, ne visait pas simplement à découvrir la vérité de ce médium, vérité gnostique et capitaliste à la fois, mais aussi à en incarner la crise : ce moment où les puissances déchaînées par le miroir que la télévision tendait à ses spectateurs ne pouvaient que se retourner contre elle. Sommes-nous prêts à accepter cette mort violente ? Sommes-nous prêts à accepter les conséquences matérielles et spirituelles de la fin de la télévision ? Pacôme Thiellement revient sur l’œuvre de Lynch dans cette réédition très augmentée de La Main gauche de David Lynch, accompagnée de deux essais inédits, qui prend notamment en compte la troisième saison deTwin Peaks (2017).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire