Votre compte

Mondes du cinéma 5


Les origines des mondes du cinéma : réflexions sur image et érotisme

- Les origines... des mondes du cinéma (Stephen Sarrazin)
- La couleur de l’éther : Dorothée Smith
- If I was your girlfriend : Cremance
- Growing pains, Akino Kondoh
- Transcender les limites, l’humain et le non-humain dans les installations d’images en mouvement d’Eija-Liisa Ahtila
- Nœuds d’évadés : rencontre avec Masaru Konuma
- Une femme à sacrifier (1974), la corde raide
- Larsvontriermaniac (Pacôme Thiellement)
- Pixie : rencontre avec Marie Losier
- Rencontre avec Suzanne Clément autour de Laurence Anyways de Xavier Dolan
- Le goût du détail : iconography of Yasujiro Ozu, National Film Center, Tokyo

Eros + massacre
- Une anguille sous un pont rouge : l’ars erotica de Shôhei Imamura (Stéphane Pichelin)
- Kiju Yoshida, un cinéma en négation (Jérémie Grandsenne)

Kaléidoscope
- Ce qui se joue à travers le terme cinéma et ce que l’installation vidéo lui rappelle, quelques remarques à partir du texte “Querelle” de Raymond Bellour (Mounir Allaoui)
- Images éparses (Mounir Allaoui)
- Questions à Mohamed Saïd Ouma, délégué général de festivals de cinéma et réalisateur
- “J’aime me mettre dans des situations de risque à la fois personnel et émotionnel”, entretien avec Clarisse Hahn (Olivier Hadouchi)
- Parcours d’artistes dans la tourmente libanaise : conversation avec Etel Adnan (poétesse et artiste) et Jocelyne Saab (cinéaste et artiste) (Olivier Hadouchi)

Ce livre est classé dans les catégories :

11,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Mondes du cinéma 5”

Fiche technique

Résumé

Les origines des mondes du cinéma : réflexions sur image et érotisme

- Les origines... des mondes du cinéma (Stephen Sarrazin)
- La couleur de l’éther : Dorothée Smith
- If I was your girlfriend : Cremance
- Growing pains, Akino Kondoh
- Transcender les limites, l’humain et le non-humain dans les installations d’images en mouvement d’Eija-Liisa Ahtila
- Nœuds d’évadés : rencontre avec Masaru Konuma
- Une femme à sacrifier (1974), la corde raide
- Larsvontriermaniac (Pacôme Thiellement)
- Pixie : rencontre avec Marie Losier
- Rencontre avec Suzanne Clément autour de Laurence Anyways de Xavier Dolan
- Le goût du détail : iconography of Yasujiro Ozu, National Film Center, Tokyo

Eros + massacre
- Une anguille sous un pont rouge : l’ars erotica de Shôhei Imamura (Stéphane Pichelin)
- Kiju Yoshida, un cinéma en négation (Jérémie Grandsenne)

Kaléidoscope
- Ce qui se joue à travers le terme cinéma et ce que l’installation vidéo lui rappelle, quelques remarques à partir du texte “Querelle” de Raymond Bellour (Mounir Allaoui)
- Images éparses (Mounir Allaoui)
- Questions à Mohamed Saïd Ouma, délégué général de festivals de cinéma et réalisateur
- “J’aime me mettre dans des situations de risque à la fois personnel et émotionnel”, entretien avec Clarisse Hahn (Olivier Hadouchi)
- Parcours d’artistes dans la tourmente libanaise : conversation avec Etel Adnan (poétesse et artiste) et Jocelyne Saab (cinéaste et artiste) (Olivier Hadouchi)

Biographie de Mounir Allaoui

En ouvrant Twin Peaks par l’image de la destruction d’un tube cathodique, David Lynch avait marqué de manière décisive que son œuvre serait avant tout une méditation sur la télévision. Cette méditation, toutefois, ne visait pas simplement à découvrir la vérité de ce médium, vérité gnostique et capitaliste à la fois, mais aussi à en incarner la crise : ce moment où les puissances déchaînées par le miroir que la télévision tendait à ses spectateurs ne pouvaient que se retourner contre elle. Sommes-nous prêts à accepter cette mort violente ? Sommes-nous prêts à accepter les conséquences matérielles et spirituelles de la fin de la télévision ? Pacôme Thiellement revient sur l’œuvre de Lynch dans cette réédition très augmentée de La Main gauche de David Lynch, accompagnée de deux essais inédits, qui prend notamment en compte la troisième saison deTwin Peaks (2017).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire