Votre compte

Mort et résurrection du Christ


Professeur d’histoire de l’Eglise aux Facultés dominicaines du Saulchoir (1930-1954) et de catéchèse biblique à l’Institut Catholique de Paris (1943-1954), l’auteur a mené de front toute sa vie l’étude des Saintes Ecritures, par très ancienne exigence personnelle, et celle de l’histoire chrétienne qu’il avait reçu mission d’enseigner. La crise des années 1953-1954 dans l’Eglise de France ayant interrompu ces enseignements, il fut élu Prieur du couvent des Dominicains de Dijon (1958-1964) puis théologien d’évêques français au Concile (1962-1965). Un ministère assez considérable de sessions, de conférences et de prédication le mit au contact des milieux les plus divers. Dès la guerre, qu’il fit comme officier, sa culture biblique et son attention aux évolutions du monde et de l’Eglise le rendirent très sensible à la profonde mutation historique qui s’amorçait alors. Il y perçut l’urgence, pour les croyants de toutes les Eglises, au bénéfice de leurs frères les hommes, d’un vigoureux retour aux sources bibliques de la foi, et se réjouit fort de l’insistance sur ce point de Jean XXIII et de la Constitution conciliaire Dei Verbum. Il attribue à l’insuffisance de ce retour l’aggravation des crises présentes, théologiques ou autres, du monde chrétien. Dans ce petit livre, on verra comment il fut amené à s’intéresser au linceul de Turin et par quelles démarches cela le conduisit à le tenir, contrairement à sa pensée première d’historien, pour le linceul en lequel Jésus fut inhumé et à proposer aux croyants et même aux historiens quelques lumières de surcroît.

Ce livre est classé dans les catégories :

7,49 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Mort et résurrection du Christ”

Fiche technique

Résumé

Professeur d’histoire de l’Eglise aux Facultés dominicaines du Saulchoir (1930-1954) et de catéchèse biblique à l’Institut Catholique de Paris (1943-1954), l’auteur a mené de front toute sa vie l’étude des Saintes Ecritures, par très ancienne exigence personnelle, et celle de l’histoire chrétienne qu’il avait reçu mission d’enseigner. La crise des années 1953-1954 dans l’Eglise de France ayant interrompu ces enseignements, il fut élu Prieur du couvent des Dominicains de Dijon (1958-1964) puis théologien d’évêques français au Concile (1962-1965). Un ministère assez considérable de sessions, de conférences et de prédication le mit au contact des milieux les plus divers. Dès la guerre, qu’il fit comme officier, sa culture biblique et son attention aux évolutions du monde et de l’Eglise le rendirent très sensible à la profonde mutation historique qui s’amorçait alors. Il y perçut l’urgence, pour les croyants de toutes les Eglises, au bénéfice de leurs frères les hommes, d’un vigoureux retour aux sources bibliques de la foi, et se réjouit fort de l’insistance sur ce point de Jean XXIII et de la Constitution conciliaire Dei Verbum. Il attribue à l’insuffisance de ce retour l’aggravation des crises présentes, théologiques ou autres, du monde chrétien. Dans ce petit livre, on verra comment il fut amené à s’intéresser au linceul de Turin et par quelles démarches cela le conduisit à le tenir, contrairement à sa pensée première d’historien, pour le linceul en lequel Jésus fut inhumé et à proposer aux croyants et même aux historiens quelques lumières de surcroît.

Biographie d’Henri-Marie Féret

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire