Votre compte

Ni père ni mère. Histoire des enfants de l'Assistance publique (1874-1939)


Les orphelins de saint Vincent de Paul, les pupilles de l'Assistance publique et les enfants de la DDASS incarnent le dénuement des petites victimes face à la dureté des hommes. Les figures du Petit Poucet et de Cosette, délaissés tout jeunes par leurs parents, peuplent notre imaginaire. Aujourd'hui, l'abandon d'enfants n'existe quasiment plus en France ; pourtant, au début du XIXe siècle, ce sont 30 000 nouveau-nés qui étaient recueillis chaque année par les hospices. Dans les villages où ils étaient placés, le quotidien des "bâtards" était bien souvent marqué par le froid, la faim, la maladie et la honte. Renouant avec l'optimisme de la Révolution française, la Troisième République a eu la volonté de mettre un terme à cette situation ; mais l'égalité des chances est restée un mirage. Cette ambition manquée engage l'historien à ressusciter un univers de filles-mères, de meneurs, de nourrices, de gratte-papier, qui tous vivaient de la circulation des enfants sans famille, cette industrie à la fois humanitaire et cruelle. En faisant entendre les voix qui vibrent dans les archives, Ni père ni mère tente de comprendre l'expérience du vivre-sans-parents, où se mêlent sentiment d'humiliation, solitude et liberté.



Professeur d'histoire à l'université Paris XIII, il a notamment publié au Seuil, dans " La Librairie du XXIe siècle ", Histoire des grands-parents que je n'ai pas eus (Prix du livre d'histoire du Sénat 2012), Laëtitia ou la fin des hommes (Prix Médicis 2016) et En camping-car (Prix Essais France Télévisions 2018).

Ce livre est classé dans les catégories :

16,99 €
?

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Ni père ni mère. Histoire des enfants de l'Assistance publique (1874-1939)”

Fiche technique

  • Auteur : Ivan Jablonka
  • Éditeur : Le Seuil
  • Collection : XXè siècle
  • Date de parution : 01/10/09
  • EAN : 9782021009491
  • Format : ePub
  • Nombre de pages: 374
  • Protection : Contenu protégé

Résumé

Les orphelins de saint Vincent de Paul, les pupilles de l'Assistance publique et les enfants de la DDASS incarnent le dénuement des petites victimes face à la dureté des hommes. Les figures du Petit Poucet et de Cosette, délaissés tout jeunes par leurs parents, peuplent notre imaginaire. Aujourd'hui, l'abandon d'enfants n'existe quasiment plus en France ; pourtant, au début du XIXe siècle, ce sont 30 000 nouveau-nés qui étaient recueillis chaque année par les hospices. Dans les villages où ils étaient placés, le quotidien des "bâtards" était bien souvent marqué par le froid, la faim, la maladie et la honte. Renouant avec l'optimisme de la Révolution française, la Troisième République a eu la volonté de mettre un terme à cette situation ; mais l'égalité des chances est restée un mirage. Cette ambition manquée engage l'historien à ressusciter un univers de filles-mères, de meneurs, de nourrices, de gratte-papier, qui tous vivaient de la circulation des enfants sans famille, cette industrie à la fois humanitaire et cruelle. En faisant entendre les voix qui vibrent dans les archives, Ni père ni mère tente de comprendre l'expérience du vivre-sans-parents, où se mêlent sentiment d'humiliation, solitude et liberté.



Professeur d'histoire à l'université Paris XIII, il a notamment publié au Seuil, dans " La Librairie du XXIe siècle ", Histoire des grands-parents que je n'ai pas eus (Prix du livre d'histoire du Sénat 2012), Laëtitia ou la fin des hommes (Prix Médicis 2016) et En camping-car (Prix Essais France Télévisions 2018).

Biographie d’Ivan Jablonka

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire