Votre compte

Notre église est au bout de la rue


Pierre Vivarès, prêtre dans le Marais à Paris, témoigne sur son quotidien de prêtre des villes. Implantée dans un quartier dit "mondain", visitée par des millions de touristes chaque année, son église est aussi le refuge des laissés-pour-compte de la société. Un livre profondément humain et engagé.
" Un éditeur m'a demandé de dire ce que je fais et de partager ce que je crois. J'ai accepté. Mon église figure dans tous les guides touristiques. Chaque année, 25 millions de femmes et d'hommes passent devant cet édifice au cœur de l'histoire de France et du Paris bobo, à deux pas de Bastille et de l'Hôtel de Ville. Entre un Christ d'Eugène Delacroix et une Vierge de Germain Pilon, il m'arrive de célébrer les funérailles d'un metteur en scène, d'un ouvrier ou d'un grand patron. Des hommes de médias et des politiques m'invitent à diner, intrigués par le curé que je suis... On peut me qualifier de prêtre mondain, je l'assume : j'habite un quartier mondain et ces gens habitent sur ma paroisse. Mais il y a aussi tous les gens dont on ne parle pas et dont on s'occupe beaucoup plus.
Mon église est aussi celle du bout de la rue. J'y marie de jeunes couples qui demain quitteront le Marais, j'y confesse des retraitées, j'y écoute les joies et les douleurs du monde. Pour prendre soin de la communauté, des personnes et des biens, je suis aidé de prêtres, de diacres et de salariés dont j'ai la charge morale et financière, en patron de PME. Entre nos murs, je reçois des gens à qui je ne sais pas toujours quoi répondre, j'accueille des rescapés des bombardements syriens, des homos blessés, des travailleurs fatigués, des couples désorientés. Je prie au petit matin, je célèbre, je répare les fuites d'eau, je cours après les fonds pour entretenir mon église... Je suis un curé ordinaire dont la source de la joie est d'être là où Dieu m'a mis. "

Ce livre est classé dans les catégories :

12,99 €
?

Version papier

10,40 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Notre église est au bout de la rue”

Fiche technique

Résumé

Pierre Vivarès, prêtre dans le Marais à Paris, témoigne sur son quotidien de prêtre des villes. Implantée dans un quartier dit "mondain", visitée par des millions de touristes chaque année, son église est aussi le refuge des laissés-pour-compte de la société. Un livre profondément humain et engagé.
" Un éditeur m'a demandé de dire ce que je fais et de partager ce que je crois. J'ai accepté. Mon église figure dans tous les guides touristiques. Chaque année, 25 millions de femmes et d'hommes passent devant cet édifice au cœur de l'histoire de France et du Paris bobo, à deux pas de Bastille et de l'Hôtel de Ville. Entre un Christ d'Eugène Delacroix et une Vierge de Germain Pilon, il m'arrive de célébrer les funérailles d'un metteur en scène, d'un ouvrier ou d'un grand patron. Des hommes de médias et des politiques m'invitent à diner, intrigués par le curé que je suis... On peut me qualifier de prêtre mondain, je l'assume : j'habite un quartier mondain et ces gens habitent sur ma paroisse. Mais il y a aussi tous les gens dont on ne parle pas et dont on s'occupe beaucoup plus.
Mon église est aussi celle du bout de la rue. J'y marie de jeunes couples qui demain quitteront le Marais, j'y confesse des retraitées, j'y écoute les joies et les douleurs du monde. Pour prendre soin de la communauté, des personnes et des biens, je suis aidé de prêtres, de diacres et de salariés dont j'ai la charge morale et financière, en patron de PME. Entre nos murs, je reçois des gens à qui je ne sais pas toujours quoi répondre, j'accueille des rescapés des bombardements syriens, des homos blessés, des travailleurs fatigués, des couples désorientés. Je prie au petit matin, je célèbre, je répare les fuites d'eau, je cours après les fonds pour entretenir mon église... Je suis un curé ordinaire dont la source de la joie est d'être là où Dieu m'a mis. "

Biographie de Pierre VIVARES

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire