Votre compte

Nous sommes des histoires


Cette anthologie est une plongée dans la culture et dans l’imaginaire des Premières Nations, des Métis et des Inuits. C’est aussi l’esquisse d’une pensée autochtone par les Autochtones. Pour un vivre-ensemble, pour échanger et établir la relation, commençons par découvrir la profondeur de ces histoires et de ces univers. Anthologie dirigée par Marie-Hélène Jeannotte, Jonathan Lamy et Isabelle St-Amand Traduction de Jean-Pierre Pelletier Préface de Louis-Karl Picard-Sioui Résumé Cette anthologie rassemble des points de vue d’écrivain.e.s et des textes théoriques. À la fois personnels et engagés, ces écrits montrent la richesse et la fécondité de la pensée autochtone. En plus de fournir des clefs pour la lecture et l’enseignement des littératures des Premières Nations, des Métis et des Inuits, ce livre permet de mieux comprendre les enjeux liés à leurs territoires, leurs cultures et leurs imaginaires. Ces voix invitent à penser le monde à partir des histoires qui nous fondent. Extrait de la préface de Louis-Karl Picard-Sioui « S’il y a une chose dont je suis certain, c’est que ce livre est un incontournable pour toute personne – autochtone ou allochtone – voulant se lancer dans l’étude des littératures autochtones... Ces pages sont riches en expériences concrètes, en théories et réflexions éthiques, critiques et philosophiques, et en précieux conseils pour tout chercheur s’approchant, trop souvent de façon bien naïve, de ce champ miné. À leur façon, ces textes racontent aussi des histoires. Des histoires d’humains qui, au creux de la nuit, tirent à bout portant des mots-flèches contre le grand mensonge colonial. Des histoires nous invitant à désapprendre pour mieux savoir. » Auteur.e.s Jeannette Armstrong, Thomas King, Lee Maracle, Gerald Vizenor, Drew Hayden Taylor, Sherman Alexie, Neal McLeod, Daniel Heath Justice, Renate Eigenbrod, Sam McKegney, Tomson Highway, Jo-Ann Episkenew, Emma LaRocque, Keavy Martin et Warren Cariou.

Ce livre est classé dans les catégories :

10,99 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Nous sommes des histoires”

Fiche technique

Résumé

Cette anthologie est une plongée dans la culture et dans l’imaginaire des Premières Nations, des Métis et des Inuits. C’est aussi l’esquisse d’une pensée autochtone par les Autochtones. Pour un vivre-ensemble, pour échanger et établir la relation, commençons par découvrir la profondeur de ces histoires et de ces univers. Anthologie dirigée par Marie-Hélène Jeannotte, Jonathan Lamy et Isabelle St-Amand Traduction de Jean-Pierre Pelletier Préface de Louis-Karl Picard-Sioui Résumé Cette anthologie rassemble des points de vue d’écrivain.e.s et des textes théoriques. À la fois personnels et engagés, ces écrits montrent la richesse et la fécondité de la pensée autochtone. En plus de fournir des clefs pour la lecture et l’enseignement des littératures des Premières Nations, des Métis et des Inuits, ce livre permet de mieux comprendre les enjeux liés à leurs territoires, leurs cultures et leurs imaginaires. Ces voix invitent à penser le monde à partir des histoires qui nous fondent. Extrait de la préface de Louis-Karl Picard-Sioui « S’il y a une chose dont je suis certain, c’est que ce livre est un incontournable pour toute personne – autochtone ou allochtone – voulant se lancer dans l’étude des littératures autochtones... Ces pages sont riches en expériences concrètes, en théories et réflexions éthiques, critiques et philosophiques, et en précieux conseils pour tout chercheur s’approchant, trop souvent de façon bien naïve, de ce champ miné. À leur façon, ces textes racontent aussi des histoires. Des histoires d’humains qui, au creux de la nuit, tirent à bout portant des mots-flèches contre le grand mensonge colonial. Des histoires nous invitant à désapprendre pour mieux savoir. » Auteur.e.s Jeannette Armstrong, Thomas King, Lee Maracle, Gerald Vizenor, Drew Hayden Taylor, Sherman Alexie, Neal McLeod, Daniel Heath Justice, Renate Eigenbrod, Sam McKegney, Tomson Highway, Jo-Ann Episkenew, Emma LaRocque, Keavy Martin et Warren Cariou.

Biographie de Jeannette Armstrong

D’ascendance cherokee et grecque, Thomas King, né en 1943, est l’un des plus importants intellectuels issus des Premières Nations au Canada. Romancier, nouvelliste, scénariste et photographe de grande renommée, il a reçu de nombreuses distinctions pour ses publications, dont le Prix du Gouverneur général en 2014 pour son roman The Back of the Turtle (La femme tombée du ciel). Son essai The Inconvenient Indian: A Curious Account of Native People in North America a remporté les prix British Columbia National Book Award et RBC Taylor Prize. Son roman L’Herbe verte, l’eau vive (finaliste, Prix du Gouverneur général 1993) figure sur la liste des meilleurs romans canadiens du siècle de Quill & Quire. Membre de l’Ordre du Canada et lauréat d’un prix de la Fondation nationale des réalisations autochtones, Thomas King est professeur émérite d’anglais à l’Université de Guelph en Ontario, où il vit. Lee Maracle (1950-) est membre de la Première Nation stó:lō, en Colombie-Britannique. Militante, conférencière et auteure de plusieurs romans, nouvelles et poèmes, elle compte parmi les premiers autochtones au Canada à avoir été publiés. Aujourd’hui, ses œuvres sont publiées dans des anthologies et des revues spécialisées dans le monde entier. Considérée comme une sommité sur les questions relatives aux Premières Nations du Canada, Maracle est souvent invitée à commenter les actualités dans les médias et ailleurs (p. ex. la commission de vérité et réconciliation, les élections fédérales, l’austérité, l’environnement). Elle s’intéresse plus particulièrement à la condition des femmes autochtones dans le contexte du colonialisme. Aujourd’hui, elle enseigne au programme d’études autochtones et sert de mentor pour les étudiants autochtones à la Maison des Premières Nations de l’Université de Toronto. En 2009, elle a reçu un doctorat honoris causa de l’Université Saint-Thomas (Nouveau-Brunswick). En 2012, elle a reçu la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II. En 2014, elle a remporté le Prix du premier ministre de l’Ontario pour l’excellence artistique.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire