Votre compte

Nouveau Projet 04


Le trou d’cul est-il un concept pertinent pour comprendre les dérives du capitalisme contemporain? Qu’est-ce que ça signifie, en 2013 «devenir écrivain»? L’embourgeoisement des quartiers laisse-t-il uniquement derrière lui des loyers élevés et du meilleur café? Et si l’électrification des transports était une fausse bonne idée? Voilà quelques-unes des questions que soulève le quatrième numéro du magazine Nouveau Projet, un semestriel qui cherche à renouveler le débat d’idées, loin de la pensée en silo. Des drones à l’accouchement naturel, du Mali à Montréal-Nord, de la philosophie à la fiction, de l’économie à la poésie en passant par l’urbanisme et les racines canadiennes-françaises de Jack Kerouac, cette édition de Nouveau Projet offre une pause dans le récit du monde, confronte les points de vue et bouscule les habitudes de lectures. Le numéro présente également une nouvelle inédite de Louis Hamelin.
8,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Nouveau Projet 04”

Fiche technique

Résumé

Le trou d’cul est-il un concept pertinent pour comprendre les dérives du capitalisme contemporain? Qu’est-ce que ça signifie, en 2013 «devenir écrivain»? L’embourgeoisement des quartiers laisse-t-il uniquement derrière lui des loyers élevés et du meilleur café? Et si l’électrification des transports était une fausse bonne idée? Voilà quelques-unes des questions que soulève le quatrième numéro du magazine Nouveau Projet, un semestriel qui cherche à renouveler le débat d’idées, loin de la pensée en silo. Des drones à l’accouchement naturel, du Mali à Montréal-Nord, de la philosophie à la fiction, de l’économie à la poésie en passant par l’urbanisme et les racines canadiennes-françaises de Jack Kerouac, cette édition de Nouveau Projet offre une pause dans le récit du monde, confronte les points de vue et bouscule les habitudes de lectures. Le numéro présente également une nouvelle inédite de Louis Hamelin.

Biographie de Caroline Allard

Après avoir oublié de compléter son doctorat en philosophie, Caroline Allard a écrit Les chroniques d’une mère indigne (Hamac-Carnets, 2007 et 2009), Pour en finir avec le sexe (Hamac-Carnets, 2011), et participe à divers projets d’écriture. Sa collaboration à Nouveau Projet lui permet de renouer avec ses racines philosophiques ainsi qu’avec les 5 à 7 V.I.P. dans lesquels on lui sert des gin tonic en échange de coupons. Marc-Olivier Bherer est journaliste au quotidien Le Monde, à Paris. Il quitte le Québec en 2003 pour s’installer en France où il débute sa carrière chez l’hebdomadaire Courrier International. Il a également collaboré avec différents titres en France et au Québec, dont Le Monde Diplomatique, Jobboom, GQ, QMI, L’Express. En 2012, il a fait paraître son premier livre, États-Unis. Nouvelle lutte des classes (Omniscience éditeur). Marc-André Boisvert a atterri à Dakar en 2005. Depuis, il couvre l’Afrique de l’Ouest, le plus souvent en mangeant des plantains grillés pendant qu’on répare un vieil autobus rouillé. Journaliste indépendant et chercheur universitaire, il a notamment contribué à La Presse, à Châtelaine, à l’Associated Press et à Reuters. Frédérique Charest a amorcé sa carrière à Radio-Canada, en tant que vidéojournaliste. Il a d'abord exploré le Grand Nord canadien pour le compte de l'émission Caméra boréale puis s'est installé dans les Maritimes afin de contribuer au Téléjournal Acadie. De retour au Québec, il est désormais journaliste indépendant. Après une formation en journalisme et d’interminables études théâtrales à l’UQAM, Philippe Couture n’a pas tardé à publier ses premiers textes dans l'hebdomadaire Voir et la revue Jeu, dont il est maintenant membre du comité de rédaction. Aujourd'hui chef de section Arts de la scène à l'hebdomadaire Voir Montréal, où il tient aussi un blogue de débats sur le théâtre et ses enjeux sociopolitiques, il a également publié dans les pages du quotidien Le Devoir et de la revue Liberté, tout en collaborant à la Première Chaine de Radio-Canada (radio et web). Crédit photo : John Desjarlais Historien des mouvements sociaux, enseignant et chroniqueur à «Ricochet», Marc-André Cyr s’intéresse plus particulièrement à l’histoire de la révolte populaire et de la philosophie autochtone au Québec. Il est l’auteur de «La presse anarchiste au Québec (1976-2001)». Kristin Dombek est une auteure américaine vivant à New York. Elle enseigne aussi la création littéraire à l’Université de Princeton. Son essai Comment arrêter est paru dans Nouveau Projet 04. Marie-Claude Élie-Morin est journaliste indépendante, scénariste en documentaire et auteure de l’essai «La dictature du bonheur» (VLB éditeur). Alain Farah est écrivain. En 2013, il a fait paraitre son deuxième roman, Pourquoi Bologne (Le Quartanier), de même qu’un essai, Le Gala des incomparables (Classiques Garnier). Farah est aussi l’auteur de Matamore no 29 (Le Quartanier, 2008) et de Quelque chose se détache du port (Le Quartanier, 2004). Professeur à l'université McGill, il enseigne la littérature française contemporaine. Photo: Maxime Dumont. Très engagée tant pour les arts que pour Montréal, Phoebe Greenberg a fondé en 2007 DHC/ART, Fondation pour l’art contemporain, qui offre gratuitement aux Montréalais des expositions d’envergure internationale. En juin 2012, elle ouvrait le Centre Phi, qui s’est donné pour mission de faire, de l’art, un lieu de rencontre.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire