Votre compte

Nouveau Projet 15


À l’ère de la fibre optique et des Boeing 787, les distances sont abolies, du moins nous semble-t-il. Ce qui ne disparait pas, cependant, c’est le temps qu’il faut pour franchir le fossé qui nous sépare de l’autre, pour écouter son histoire singulière. Depuis la jungle amazonienne, les zones de conflit en Syrie, les rues d’Édimbourg ou de Dakar, les routes d’Amérique centrale et la distante Asie, nous avons pris le temps d’en recueillir quelques-unes, de ces histoires. Pas tant pour débusquer la nouvelle que pour prendre des nouvelles.

Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Nouveau Projet 15”

Fiche technique

Résumé

À l’ère de la fibre optique et des Boeing 787, les distances sont abolies, du moins nous semble-t-il. Ce qui ne disparait pas, cependant, c’est le temps qu’il faut pour franchir le fossé qui nous sépare de l’autre, pour écouter son histoire singulière. Depuis la jungle amazonienne, les zones de conflit en Syrie, les rues d’Édimbourg ou de Dakar, les routes d’Amérique centrale et la distante Asie, nous avons pris le temps d’en recueillir quelques-unes, de ces histoires. Pas tant pour débusquer la nouvelle que pour prendre des nouvelles.

Biographie de Nicolas Langelier

Né en 1973 dans l’Est de Montréal, Nicolas Langelier est le rédacteur en chef de Nouveau Projet et le directeur d’Atelier 10. En tant que journaliste, il a été finaliste aux Prix du magazine canadien en 2008 (essais), 2012 (reportages) et 2014 (essais). Son roman «Réussir son hypermodernité et sauver le reste de sa vie en 25 étapes faciles» a été finaliste au Prix des libraires du Québec en 2011. Benoit Hardy-Chartrand est professeur auxiliaire à l’Université Temple, à Tokyo, depuis 2018 et chercheur associé à la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques de l’uqam. Installée à Melbourne, Ophélie Lechat est rédactrice en chef de Sitepoint, un centre de ressources en ligne pour les développeurs et designeurs web. Journaliste indépendante depuis plus de dix ans, Hélène Boucher réalise actuellement un mandat à Dakar au sein de Radio Rurales Internationales, une structure valorisant la radio comme canal d’éducation citoyenne en Afrique. Renaud Philippe a grandi et vit à Québec, Canada. Photojournaliste indépendant et membre du collectif Kahem, Renaud a travaillé en Haïti, en Inde, au Népal, en Thaïlande, au Kenya, en Tunisie, au Canada, toujours de façon indépendante sur le thème de l’exclusion, de l’exil, sensible au drame vécu par ceux qui ont du tout quitter, victime de la guerre, de l’injustice, de catastrophes naturelles. Renaud est aussi distribué en Europe par l’agence Hans Lucas. Le travail de Renaud a obtenu la médaille d’Or du Prix des Magazines Canadien dans la catégorie Photojournalisme et essai photographique. Journaliste indépendant, Rémy Bourdillon collabore entre autres à L’actualité, à La Gazette des femmes et à Rue89. Son bédéreportage «La Pointe des utopies», publié dans Nouveau Projet 06, a reçu la médaille d’or aux Prix du magazine canadien 2015, dans la catégorie «Paroles et images». Anne-Hélène Mai est une journaliste basée à Montréal. Elle a précédemment travaillé comme reporter à Radio-Canada en Saskatchewan. Sarah R. Champagne écrit surtout pour Le Devoir et le site de Radio-Canada Première, et se laisse de plus en plus aller à un journalisme indépendant impétueux. Elle s’intéresse aux migrations, en même temps qu’elle prépare ses propres départs, tout près ou très loin. Zaher Al Zaher est un photographe syrien exilé en France depuis l’été 2018. Devenu « journaliste militant » pendant la révolution de 2011, il a perdu sa maison, plusieurs proches, et a passé deux mois en prison où il a été torturé avant de fuir vers la Turquie. Il produit aujourd’hui des reportages pour Guiti News. Mortaza Behboudi est né dans le Wardak, en Afghanistan. Exilé en Iran dès l’âge de deux ans, il est retourné dans son pays en 2012. Il vit désormais à Paris, où il partage son temps entre l’unesco et Guiti News.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire