Votre compte

oeuvres


S'ouvre par le présent volume la série des OEuvres du grand écrivain albanais Ismail Kadaré, publiées dans leur version définitive aux côtés de textes inédits. Non seulement cette publication restitue à chacun des écrits tout ce dont une censure brutale l'avait amputé sur le plan politique, moral et artistique, mais, pour la première fois, le lecteur va être à même d'appréhender dans sa globalité, presque comme un grand livre en soi, l'une des oeuvres les plus singulières et marquantes de ce siècle.

Son espace couvre la moitié du globe, de l'Europe à la Chine en passant par l'ancienne Egypte, mais s'étend aussi aux mondes invisibles, royaume des dieux et enfer, voire au-delà. Elle couvre des millénaires d'histoire humaine, de la plus haute antiquité à la chute du communisme, mais se déroule aussi dans le temps supra-humain de la légende et du mythe. Ses personnages son de hautes figures ou de simples mortels, des tyrans ou des esclaves, mais aussi bien des spectres, des divinités, des démons. Par ces dimensions grandioses, l'oeuvre atteint à une universalité qui la rattache à la grande tradition des Tragiques grecs, de Dante et de Shakespeare, et l'illustre dans le genre dominant de ce siècle, le roman, comme le fit aussi naguère Kafka.

Née au sein d'une dictature implacable et sanguinaire, immergée dans un monde livré de toute éternité aux appétits de pouvoir, aux haines inexpiables, aux utopies meurtrières, voici une oeuvre qui n'en appartient pas moins à l'univers mental de la liberté en ce qu'elle témoigne que l'art est indestructible, invulnérable, hors de portée des machines et concepts forgés par les hommes pour broyer les hommes.

Ce tome premier rassemble quatre récits mythologiques inédits (Prométhée, La Porteuse de songes, La Nuit du sphinx, Avant le bain), un récit récent, La Grande Muraille, ainsi que les versions définitives de La Pyramide, Qui a ramené Doruntine?, Le Pont aux trois arches, précédés d'une introduction et de textes de présentation d'Eric Faye.

Ce livre est classé dans les catégories :

29,99 €
?

Version papier

30,70 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “oeuvres”

Fiche technique

Résumé

S'ouvre par le présent volume la série des OEuvres du grand écrivain albanais Ismail Kadaré, publiées dans leur version définitive aux côtés de textes inédits. Non seulement cette publication restitue à chacun des écrits tout ce dont une censure brutale l'avait amputé sur le plan politique, moral et artistique, mais, pour la première fois, le lecteur va être à même d'appréhender dans sa globalité, presque comme un grand livre en soi, l'une des oeuvres les plus singulières et marquantes de ce siècle.

Son espace couvre la moitié du globe, de l'Europe à la Chine en passant par l'ancienne Egypte, mais s'étend aussi aux mondes invisibles, royaume des dieux et enfer, voire au-delà. Elle couvre des millénaires d'histoire humaine, de la plus haute antiquité à la chute du communisme, mais se déroule aussi dans le temps supra-humain de la légende et du mythe. Ses personnages son de hautes figures ou de simples mortels, des tyrans ou des esclaves, mais aussi bien des spectres, des divinités, des démons. Par ces dimensions grandioses, l'oeuvre atteint à une universalité qui la rattache à la grande tradition des Tragiques grecs, de Dante et de Shakespeare, et l'illustre dans le genre dominant de ce siècle, le roman, comme le fit aussi naguère Kafka.

Née au sein d'une dictature implacable et sanguinaire, immergée dans un monde livré de toute éternité aux appétits de pouvoir, aux haines inexpiables, aux utopies meurtrières, voici une oeuvre qui n'en appartient pas moins à l'univers mental de la liberté en ce qu'elle témoigne que l'art est indestructible, invulnérable, hors de portée des machines et concepts forgés par les hommes pour broyer les hommes.

Ce tome premier rassemble quatre récits mythologiques inédits (Prométhée, La Porteuse de songes, La Nuit du sphinx, Avant le bain), un récit récent, La Grande Muraille, ainsi que les versions définitives de La Pyramide, Qui a ramené Doruntine?, Le Pont aux trois arches, précédés d'une introduction et de textes de présentation d'Eric Faye.

Biographie d’Ismail Kadaré

Ismail Kadaré est né en 1936 à Gjirokastër, dans le sud de l'Albanie.Il parachève à Moscou, à l'institut Gorki, pépinière d'auteurs et de critiques, des études commencées à la faculté des Lettres de Tirana. De retour dans son pays après la rupture avec l'Union soviétique (1960), il se lance dans le journalisme et publie simultanément ses premiers poèmes. II écrit ensuite une nouvelle, qu'il remanie plusieurs fois, et qui finira par devenir son premier roman publié, Le Général de l'armée morte, celui aussi qui le fera connaître en Albanie.Il devient alors écrivain à temps complet ". Parallèlement, il dirige la revue littéraire Les Lettres albanaises (publiée simultanément en français). Ayant rompu avec le régime de Tirana, Ismail Kadaré obtient l'asile politique en France en octobre 1990. Depuis quelques années, il vit entre la France et l'Albanie. Son oeuvre, publiée aux Éditions Fayard, est composée de romans, de récits, de recueils de nouvelles, d'un recueil  de poésie et d'une pièce de théâtre. Sont aussi parus les douze volumes de ses Oeuvres complètes. Ismail Kadaré est considéré depuis quelques années comme l'un des plus grands écrivains de notre temps. Son oeuvre est traduite dans une quarantaine de pays.DistinctionsIsmail Kadaré a été élu membre associé étranger de l'Académie des Sciences morales et politiques au siège de Karl Popper en 1996.Il a reçu, en 1993, le prix Méditerranée-Etranger pour La Pyramide.Il s'est vu décerner, en juin 2005, le Man Booker International Prize parmi une sélection d'écrivains mondialement célèbres, parmi lesquels  Saul Bellow, Gabriel Garcia Marquez, Günter Grass, Milan Kundera, Naguib Mahfouz et Kenzaburo Oe.Il a reçu, en 2009, le prix Prince des Asturies des Lettres pour l'ensemble de son oeuvre.© Photo : J. Foley / OPALE / Editions Fayard"

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire