Votre compte

On n'a pas toujours du caviar


Thomas Lieven, trente ans, allemand, a pour signe particulier d'avoir eu seize passeports de neuf pays différents entre 1939 et 1957. Mais si c'était là sa seule singularité, il ne serait pas le héros involontaire, et ô combien charismatique, de l'excellent roman d'espionnage qu'est On n'a pas toujours du caviar. Clone de James Bond et d'Arsène Lupin, Thomas Lieven, en plus d'être un fin gourmet, est un peu cambrioleur, un peu menteur, toujours tombeur, goujat quand il n'a pas le choix, mais gentleman... le plus souvent. Il aime les femmes, qui l'aiment aussi, car, bien sûr, c'est un amant prestigieux.
Avec un rebondissement à chaque page, On n'a pas toujours du caviar est un remarquable divertissement qui n'a pas pris une ride.

Ce livre est classé dans les catégories :

11,99 €
?

Version papier

12,50 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “On n'a pas toujours du caviar”

Fiche technique

Résumé

Thomas Lieven, trente ans, allemand, a pour signe particulier d'avoir eu seize passeports de neuf pays différents entre 1939 et 1957. Mais si c'était là sa seule singularité, il ne serait pas le héros involontaire, et ô combien charismatique, de l'excellent roman d'espionnage qu'est On n'a pas toujours du caviar. Clone de James Bond et d'Arsène Lupin, Thomas Lieven, en plus d'être un fin gourmet, est un peu cambrioleur, un peu menteur, toujours tombeur, goujat quand il n'a pas le choix, mais gentleman... le plus souvent. Il aime les femmes, qui l'aiment aussi, car, bien sûr, c'est un amant prestigieux.
Avec un rebondissement à chaque page, On n'a pas toujours du caviar est un remarquable divertissement qui n'a pas pris une ride.

Biographie de Johannes Mario SIMMEL

Né le 7 avril 1924 à Vienne de Wlater Simmel, Juif allemand chimiste de profession et de Lisa Simmel, Johannes Mario Simmel perdit la moitié de sa famille dans les camps de concentration. Il travailla après La Seconde Guerre mondiale d'abord comme traducteur pour l'armée américaine, puis comme journaliste et scénariste en Autriche, avant de publier, en 1947, un premier recueil de nouvelles intitulé Rencontres dans le brouillard. Ce fut le début d'une carrière littéraire sans équivalent dans la littérature de langue allemande d'après guerre puisque, traduits dans plus de 30 langues, ses ouvrages ont atteint des tirages cumulés d'environ 73 millions d'exemplaires. Au premier rang desquels, On n'a pas toujours du caviar (" Pavillons Poche ", 2009), dont les ventes atteignirent 30 millions d'exemplaires. Simmel est décédé le 1er janvier 2009 en Suisse où il avait choisi de finir ses jours.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire