Votre compte

On ne naît pas infirmière !


« Quand devient-on infirmière ? Est-ce le jour où l’on obtient son diplôme ? celui où l’on pose son premier pansement ? où l’on perd son premier patient ? Est-ce celui où l’on apprend à se blinder, ou celui où l’on espère ne jamais arriver à le faire ? Je suis devenue infirmière sur les bancs de l’école, bien sûr, mais aussi au contact des patients. J’ai appris les gestes et les dosages dans les manuels et grâce aux profs, mais aussi et surtout par la pratique et par ce que les autres soignants m’ont transmis. Soigner, c’est cet ensemble de technique, de psychologie et d’attention qui fait que l’humain reste au cœur de chaque contact, de chaque geste et de chaque intervention. Soigner, c’est penser à préserver la pudeur du patient dont je fais la toilette, même si c’est le dixième de la matinée ; c’est savoir quelle est la robe du dimanche de ma patiente, et quelle quantité d’eau de Cologne elle aime que je lui dépose au creux des poignets ; c’est aussi comprendre à la voix de l’un qu’aujourd’hui est un mauvais jour. Et cette connaissance intime des joies, des craintes, des manies ou de la fatigue de chacun est au coœur de mon métier. C’est pour cela que je l’aime : parce que chacun est unique. C’est aussi pour cela qu’il faut le protéger, ce métier : parce qu’il est essentiel que nous, les soignants, puissions être disponibles, attentifs et compétents auprès de vous lorsque vous en avez besoin. »

Ce livre est classé dans les catégories :

12,99 €
?

Version papier

18,00 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “On ne naît pas infirmière !”

Fiche technique

Résumé

« Quand devient-on infirmière ? Est-ce le jour où l’on obtient son diplôme ? celui où l’on pose son premier pansement ? où l’on perd son premier patient ? Est-ce celui où l’on apprend à se blinder, ou celui où l’on espère ne jamais arriver à le faire ? Je suis devenue infirmière sur les bancs de l’école, bien sûr, mais aussi au contact des patients. J’ai appris les gestes et les dosages dans les manuels et grâce aux profs, mais aussi et surtout par la pratique et par ce que les autres soignants m’ont transmis. Soigner, c’est cet ensemble de technique, de psychologie et d’attention qui fait que l’humain reste au cœur de chaque contact, de chaque geste et de chaque intervention. Soigner, c’est penser à préserver la pudeur du patient dont je fais la toilette, même si c’est le dixième de la matinée ; c’est savoir quelle est la robe du dimanche de ma patiente, et quelle quantité d’eau de Cologne elle aime que je lui dépose au creux des poignets ; c’est aussi comprendre à la voix de l’un qu’aujourd’hui est un mauvais jour. Et cette connaissance intime des joies, des craintes, des manies ou de la fatigue de chacun est au coœur de mon métier. C’est pour cela que je l’aime : parce que chacun est unique. C’est aussi pour cela qu’il faut le protéger, ce métier : parce qu’il est essentiel que nous, les soignants, puissions être disponibles, attentifs et compétents auprès de vous lorsque vous en avez besoin. »

Biographie de Charline

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire