Votre compte

Opinion publique et crise de la démocratie


« L’opinion publique est la reine du monde », disait Pascal. Depuis quand ? De la Révolution à la crise de nos démocraties, quel est son rôle ? Elle intervient sous mille formes en perpétuelle mutation, journaux, médias, réseaux sociaux. On l’ausculte par sondages. Elle bouscule les régimes, et les sociétés, accrédite ou déconsidère la parole publique. Elle peut aussi saper l’autorité, nourrir le relativisme et les mystifications. Elle fabrique les élites comme elle peut les ruiner. Elle illustre les fractures sociales, les tensions identitaires, et renvoie les idéologies aux « poubelles de l’Histoire ». On la révère, on la manipule ; elle est tantôt confiance, tantôt méfiance. Fruit des travaux de l’Académie des sciences morales et politiques en 2018, ce recueil de communications de philosophes, sociologues, historiens, intellectuels, journalistes et autorités politiques, se saisit du phénomène pour prendre la mesure des défis qu’il pose à nos sociétés. Et restaurer un débat public digne de ce nom.

Ce livre est classé dans les catégories :

20,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Opinion publique et crise de la démocratie”

Fiche technique

Résumé

« L’opinion publique est la reine du monde », disait Pascal. Depuis quand ? De la Révolution à la crise de nos démocraties, quel est son rôle ? Elle intervient sous mille formes en perpétuelle mutation, journaux, médias, réseaux sociaux. On l’ausculte par sondages. Elle bouscule les régimes, et les sociétés, accrédite ou déconsidère la parole publique. Elle peut aussi saper l’autorité, nourrir le relativisme et les mystifications. Elle fabrique les élites comme elle peut les ruiner. Elle illustre les fractures sociales, les tensions identitaires, et renvoie les idéologies aux « poubelles de l’Histoire ». On la révère, on la manipule ; elle est tantôt confiance, tantôt méfiance. Fruit des travaux de l’Académie des sciences morales et politiques en 2018, ce recueil de communications de philosophes, sociologues, historiens, intellectuels, journalistes et autorités politiques, se saisit du phénomène pour prendre la mesure des défis qu’il pose à nos sociétés. Et restaurer un débat public digne de ce nom.

Biographie de François d'Orcival

« L’opinion publique est la reine du monde », disait Pascal. Depuis quand ? De la Révolution à la crise de nos démocraties, quel est son rôle ? Elle intervient sous mille formes en perpétuelle mutation, journaux, médias, réseaux sociaux. On l’ausculte par sondages. Elle bouscule les régimes, et les sociétés, accrédite ou déconsidère la parole publique. Elle peut aussi saper l’autorité, nourrir le relativisme et les mystifications. Elle fabrique les élites comme elle peut les ruiner. Elle illustre les fractures sociales, les tensions identitaires, et renvoie les idéologies aux « poubelles de l’Histoire ». On la révère, on la manipule ; elle est tantôt confiance, tantôt méfiance. Fruit des travaux de l’Académie des sciences morales et politiques en 2018, ce recueil de communications de philosophes, sociologues, historiens, intellectuels, journalistes et autorités politiques, se saisit du phénomène pour prendre la mesure des défis qu’il pose à nos sociétés. Et restaurer un débat public digne de ce nom.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire