Votre compte

Oser le verbe aimer en éducation spécialisée


« S’ils veulent sauver leur métier, et de manière plus générale s’ils veulent sauver les métiers de l’humain, les adultes éducateurs n’ont d’autre choix que d’oser le verbe aimer. Aimer veut dire éduquer chaque fois que la rencontre est un dialogue entre l’intimité de deux « je » : celle d’un adulte perçu comme référent et celle d’un gamin aperçu dans ses possibles. Dès lors, parce que fondée sur le consentement et la réciprocité, se trame une relation éducative qui est aussi une relation d’amour. » Philippe Gaberan poursuit sa réflexion sur la relation éducative (érès, 2003, rééd. 2016) en s’attaquant au dogme de la posture professionnelle détachée des implications affectives. Parce qu’elle met en scène l’homme dans ce qui fait l’essentiel de son humanité, la relation d’amour est l’un des plus puissants leitmotivs de la littérature, un incontournable du discours philosophique mais aussi un concept majeur des sciences de l’éducation. Aux limites de la présence de l’être au monde, elle œuvre à faire advenir du « pas encore là » dans le « déjà là » pour peu qu’elle intègre les éléments essentiels d’une éthique de l’éducation.

Ce livre est classé dans les catégories :

15,99 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Oser le verbe aimer en éducation spécialisée”

Fiche technique

Résumé

« S’ils veulent sauver leur métier, et de manière plus générale s’ils veulent sauver les métiers de l’humain, les adultes éducateurs n’ont d’autre choix que d’oser le verbe aimer. Aimer veut dire éduquer chaque fois que la rencontre est un dialogue entre l’intimité de deux « je » : celle d’un adulte perçu comme référent et celle d’un gamin aperçu dans ses possibles. Dès lors, parce que fondée sur le consentement et la réciprocité, se trame une relation éducative qui est aussi une relation d’amour. » Philippe Gaberan poursuit sa réflexion sur la relation éducative (érès, 2003, rééd. 2016) en s’attaquant au dogme de la posture professionnelle détachée des implications affectives. Parce qu’elle met en scène l’homme dans ce qui fait l’essentiel de son humanité, la relation d’amour est l’un des plus puissants leitmotivs de la littérature, un incontournable du discours philosophique mais aussi un concept majeur des sciences de l’éducation. Aux limites de la présence de l’être au monde, elle œuvre à faire advenir du « pas encore là » dans le « déjà là » pour peu qu’elle intègre les éléments essentiels d’une éthique de l’éducation.

Biographie de Philippe GABERAN

Éducateur spécialisé et docteur en Sciences de l’éducation, Philippe Gaberan est directeur du pôle éducation spécialisée à l’Institut de formation et de recherche en action sanitaire et sociale (IFRASS) de Toulouse. Membre du comité de rédaction de la revue Empan, il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages sur les métiers de la relation d’aide éducative et de soins, devenus des bestsellers dont Cent mots pour être éducateur (érès, 2007, rééd. 2014), Moniteur-éducateur (érès, 2004, rééd. 2012), Être adulte éducateur c’est… (érès, 2010), etc.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire