Votre compte

Ouvriers d'origine agricole


Le Laboratoire de Sociologie Industrielle de l’École Pratique des Hautes Études (VIe section) a été créé en 1958. Son but est d’étudier directement les conditions de travail et les attitudes des travailleurs industriels, ainsi que les mouvements sociaux auxquels ils participent. Chacun des mémoires qu’il publiera présentera des recherches concrètes. Mais son ambition est que chaque observation, loin d’être monographique, contribue à l’élaboration de principes généraux d’analyse, refusant ainsi d’accepter la dangereuse séparation de la recherche « empirique » et de la spéculation « théorique ». Aux mémoires, qui présentent les recherches effectuées par le laboratoire, s’ajouteront des publications plus générales, présentant l’état actuel des divers domaines de la sociologie du travail. A mi-chemin des articles et des ouvrages d’ensemble, ces mémoires chercheront à faire connaître les intentions, le mouvement et les méthodes de la recherche. Dans les prochaines publications, B. Mottez suivra l’évolution des systèmes de rémunération ; R. Bassoul, P. Bernard et A. Touraine proposeront une analyse des attitudes au travail dans une usine de la région parisienne ; L. Karpik considérera de nouveaux aspects de l’arrivée dans l’industrie des ouvriers d’origine rurale ; R. Bassoul présentera les méthodes modernes de construction de plans d’analyse ; J. Lenfant étudiera les conseils ouvriers yougoslaves.

Ce livre est classé dans les catégories :

6,99 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Ouvriers d'origine agricole”

Fiche technique

Résumé

Le Laboratoire de Sociologie Industrielle de l’École Pratique des Hautes Études (VIe section) a été créé en 1958. Son but est d’étudier directement les conditions de travail et les attitudes des travailleurs industriels, ainsi que les mouvements sociaux auxquels ils participent. Chacun des mémoires qu’il publiera présentera des recherches concrètes. Mais son ambition est que chaque observation, loin d’être monographique, contribue à l’élaboration de principes généraux d’analyse, refusant ainsi d’accepter la dangereuse séparation de la recherche « empirique » et de la spéculation « théorique ». Aux mémoires, qui présentent les recherches effectuées par le laboratoire, s’ajouteront des publications plus générales, présentant l’état actuel des divers domaines de la sociologie du travail. A mi-chemin des articles et des ouvrages d’ensemble, ces mémoires chercheront à faire connaître les intentions, le mouvement et les méthodes de la recherche. Dans les prochaines publications, B. Mottez suivra l’évolution des systèmes de rémunération ; R. Bassoul, P. Bernard et A. Touraine proposeront une analyse des attitudes au travail dans une usine de la région parisienne ; L. Karpik considérera de nouveaux aspects de l’arrivée dans l’industrie des ouvriers d’origine rurale ; R. Bassoul présentera les méthodes modernes de construction de plans d’analyse ; J. Lenfant étudiera les conseils ouvriers yougoslaves.

Biographie d’Orietta Ragazzi

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire