Votre compte

Par la fenêtre. Chroniques


Ce sont les romans qui disent le plus de vérité sur la vie : ce qu’elle est, comment nous la vivons, quel sens elle pourrait avoir, comment nous la goûtons et l’apprécions, comment elle tourne mal et comment nous la perdons. Les romans parlent à et émanent de, tout ce que nous sommes – esprit, cœur, œil, sexe, peau ; conscient et subconscient… Ils rendent des personnages qui n’ont jamais existé aussi réels que nos amis et des écrivains morts aussi vivants qu’un présentateur de télévision… La meilleure fiction fournit rarement des réponses ; mais elle formule exceptionnellement bien les questions... Et c'est à travers dix-huit chroniques – plus une nouvelle – que Julian Barnes nous entraîne à la rencontre de romanciers lui ayant fait connaître "ce lien profondément intime qui s'établit quand la voix d’un écrivain entre dans la tête d’un lecteur". On connaît son amour pour la France et on ne s'étonnera donc pas que près de la moitié d'entre eux soient français ou francophiles comme lui, par exemple Kipling ou Ford Madox Ford. Voici Mérimée, Chamfort, Félix Fénéon, évidemment Flaubert, plus Michel Houellebecq, au fil des pages où l’érudition laisse souvent la place à énormément d’humour – à quoi n’échappent pas non plus Orwell, Updike ou Hemingway. Au final, un éblouissant et décapant florilège.

Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
?

Version papier

8,50 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Par la fenêtre. Chroniques”

Fiche technique

Résumé

Ce sont les romans qui disent le plus de vérité sur la vie : ce qu’elle est, comment nous la vivons, quel sens elle pourrait avoir, comment nous la goûtons et l’apprécions, comment elle tourne mal et comment nous la perdons. Les romans parlent à et émanent de, tout ce que nous sommes – esprit, cœur, œil, sexe, peau ; conscient et subconscient… Ils rendent des personnages qui n’ont jamais existé aussi réels que nos amis et des écrivains morts aussi vivants qu’un présentateur de télévision… La meilleure fiction fournit rarement des réponses ; mais elle formule exceptionnellement bien les questions... Et c'est à travers dix-huit chroniques – plus une nouvelle – que Julian Barnes nous entraîne à la rencontre de romanciers lui ayant fait connaître "ce lien profondément intime qui s'établit quand la voix d’un écrivain entre dans la tête d’un lecteur". On connaît son amour pour la France et on ne s'étonnera donc pas que près de la moitié d'entre eux soient français ou francophiles comme lui, par exemple Kipling ou Ford Madox Ford. Voici Mérimée, Chamfort, Félix Fénéon, évidemment Flaubert, plus Michel Houellebecq, au fil des pages où l’érudition laisse souvent la place à énormément d’humour – à quoi n’échappent pas non plus Orwell, Updike ou Hemingway. Au final, un éblouissant et décapant florilège.

Biographie de Julian Barnes

Julian Barnes est né à Leicester en 1946. Le plus brillant et le plus célèbre des romanciers anglais contemporains est l’auteur de plusieurs romans traduits en plus de quarante langues dont Le perroquet de Flaubert (prix Médicis essai), Love, etc. (prix Fémina étranger), England, England et Arthur et George ; de recueils de nouvelles et d’essais, de livres de cuisine, Un homme dans sa cuisine entre autres et, sous le nom de Dan Kavanagh, de quatre polars. Julian Barnes est aussi à l’occasion traducteur d’Alphonse Daudet. Il a reçu le prix David Cohen en 2011 pour l’ensemble de son œuvre.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire