Votre compte

Pas du tout ! Je t'aime


A trente-deux, après A la folie et Passionnément, Catherine Siguret signe le troisième volet d'une trilogie de l'enfermement. Avec Pas du tous, elle en atteint le paroxysme.


" Le très grand Sergio V. est né par le siège à près de cinq kilos dans une petite maison blanche de Djerba-la-douce, Djerba-la-fidèle, celle des dépliants de vacances en gros. De ces deux caractéristiques, la douce et la fidèle, il n'en retiendrait aucune: son âme était rude comme la montagne, et j'ai toujours estimé qu'il me trompait à tour de bras, pour des raisons que je te dirai plus tard. Il avait huit frères et soeurs, mais comme il s'est trouvé dernier-né, sa mère a vite oublié que les autres existaient. Il a donc grandi comme un dieu, ceci expliquant cela. C'est à force de maturité et de cours d'histoire qu'il a fini par ne se considérer que comme le fils de Dieu. Il était juif. Il n'eut donc pas à souffrir de la concurrence de Jésus, mais ce premier dépit de taille, n'être que le fils, concourrait beaucoup à son ultérieure mauvaise humeur chronique. Cette altération du caractère peut sembler aberrante aux impies, mais se sentir diminué à ce point le blessait profondément. J'ai partagé ce fardeau tous les jours."

Elle a trente ans, il en compte le double. Voici la passion démentielle entre deux êtres qui n'auraient jamais dû se rencontrer.

Ce livre est classé dans les catégories :

11,99 €
?

Version papier

12,10 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Pas du tout ! Je t'aime”

Fiche technique

Résumé

A trente-deux, après A la folie et Passionnément, Catherine Siguret signe le troisième volet d'une trilogie de l'enfermement. Avec Pas du tous, elle en atteint le paroxysme.


" Le très grand Sergio V. est né par le siège à près de cinq kilos dans une petite maison blanche de Djerba-la-douce, Djerba-la-fidèle, celle des dépliants de vacances en gros. De ces deux caractéristiques, la douce et la fidèle, il n'en retiendrait aucune: son âme était rude comme la montagne, et j'ai toujours estimé qu'il me trompait à tour de bras, pour des raisons que je te dirai plus tard. Il avait huit frères et soeurs, mais comme il s'est trouvé dernier-né, sa mère a vite oublié que les autres existaient. Il a donc grandi comme un dieu, ceci expliquant cela. C'est à force de maturité et de cours d'histoire qu'il a fini par ne se considérer que comme le fils de Dieu. Il était juif. Il n'eut donc pas à souffrir de la concurrence de Jésus, mais ce premier dépit de taille, n'être que le fils, concourrait beaucoup à son ultérieure mauvaise humeur chronique. Cette altération du caractère peut sembler aberrante aux impies, mais se sentir diminué à ce point le blessait profondément. J'ai partagé ce fardeau tous les jours."

Elle a trente ans, il en compte le double. Voici la passion démentielle entre deux êtres qui n'auraient jamais dû se rencontrer.

Biographie de Catherine Siguret

A trente-deux, après A la folie et Passionnément, Catherine Siguret signe le troisième volet d'une trilogie de l'enfermement. Avec Pas du tous, elle en atteint le paroxysme.


Elle a trente ans, il en compte le double. Voici la passion démentielle entre deux êtres qui n'auraient jamais dû se rencontrer.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire