Votre compte

Passage(s) - Aux premières feuilles suivi de l'apparition


Ce n’est pas Moi que je raconte. Moi c’est aujourd’hui qui raconte Lui : un autre que je fus. Dans ma tête, qu’est devenue l’idée de Moi ? ; celle éclose à quinze ans ; portée à dix-sept ; endossée à dix-neuf ; quittée à vingt et un. En grimpant faire cueillette à l’arbre chronologique, avant que tout ne se taille, je gloutonne à ma récolte : des faits entremêlés au quotidien d’un jeune homme ordinaire que l’on veut faire durer comme une dernière gorgée d’amitié en partage. Si le temps conte pour du passé, il semble faire pause sur les « premières fois » !

Quand l’auteur tente le demi-tour, ne croyez pas qu’il recule ; marcher à l’envers est plaisir à changer de point de vue ! En se penchant au jardin du souvenir, ne croyez pas qu’il s’abandonne ; il cherche l’indicible sur lequel il marcha tant d’années sans le voir ! À piocher au révolu, l’écriteur ne s’enterre pas ; il exhume. En chercheur de Fin, attisé à faire la Lumière, il espère ! Avant le départ au pays des oublis, écrit-on pour ne pas être vu comme on ne voudrait plus l’être ?

Jouer le bio-graffeur est prétexte à écrire... et à parler de l’Autre ! Écrire, dis-tu ? Oui, et en urgence. Quoi d’autre ? D’abord cela !

Ce livre est classé dans les catégories :

19,99 €
?

Version papier

25,00 €

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Passage(s) - Aux premières feuilles suivi de l'apparition”

Fiche technique

Résumé

Ce n’est pas Moi que je raconte. Moi c’est aujourd’hui qui raconte Lui : un autre que je fus. Dans ma tête, qu’est devenue l’idée de Moi ? ; celle éclose à quinze ans ; portée à dix-sept ; endossée à dix-neuf ; quittée à vingt et un. En grimpant faire cueillette à l’arbre chronologique, avant que tout ne se taille, je gloutonne à ma récolte : des faits entremêlés au quotidien d’un jeune homme ordinaire que l’on veut faire durer comme une dernière gorgée d’amitié en partage. Si le temps conte pour du passé, il semble faire pause sur les « premières fois » !

Quand l’auteur tente le demi-tour, ne croyez pas qu’il recule ; marcher à l’envers est plaisir à changer de point de vue ! En se penchant au jardin du souvenir, ne croyez pas qu’il s’abandonne ; il cherche l’indicible sur lequel il marcha tant d’années sans le voir ! À piocher au révolu, l’écriteur ne s’enterre pas ; il exhume. En chercheur de Fin, attisé à faire la Lumière, il espère ! Avant le départ au pays des oublis, écrit-on pour ne pas être vu comme on ne voudrait plus l’être ?

Jouer le bio-graffeur est prétexte à écrire... et à parler de l’Autre ! Écrire, dis-tu ? Oui, et en urgence. Quoi d’autre ? D’abord cela !

Biographie de Jean-Louis Cluzel

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire