Votre compte

Perversion


Stanislav Perfetsky, figure de l’underground ukrainien, poète et auteur de performances littéraires bruyantes et audacieuses, est invité dans un symposium international à Venise. Celui-ci porte sur l’absurdité post-carnavalesque du monde. En route pour Venise, il rencontre des bohémiens qui le retiennent à Munich, il tombe amoureux d’une femme envoyée pour l’espionner, et s’empêtre dans des aventures érotiques et des intrigues sans fin.

Arrivé à bon port, Perfetsky disparaît dans Venise, laissant la fenêtre de sa chambre d’hôtel ouverte sur le Grand Canal. Que lui est-il arrivé ? Est-il possible que ce maître des masques, des dissimulations et autres « perversions » ait organisé sa propre disparition ? Comme dans Le Maître et Marguerite de Boulgakov, auquel le roman d’Andrukhovych fait écho, une chose est certaine : la réalité quotidienne s’efface, les aventures burlesques se succèdent à un rythme effréné, sous l’œil étonné de La Sérénissime, et le surnaturel prend peu à peu le contrôle du monde.

Le poète ukrainien Stanislav Perfetsky, invité à participer à un colloque à Venise, disparaît mystérieusement dans la cité des Doges. Le lecteur suit sa piste à travers de nombreux rebondissements, servis par le talent de conteur d’Andrukhovych et une langue jubilatoire.

Un tourbillon de formes, de styles, de jeux de mots et de références littéraires, dans la lignée de Boulgakov.

Né en 1960 à Ivano-Frankivsk, en Ukraine occidentale, Yuri Andrukhovych est l’une des figures les plus connues de la littérature ukrainienne contemporaine. Poète, essayiste, romancier, il a fondé le groupe légendaire de performances littéraires Bu-Ba-Bu (Burlesque-Balagan-Bouffonade). Ses romans sont traduits en russe, polonais, allemand, et en français aux éditions Noir sur Blanc. Il est l’auteur de Douze cercles (2009), qui raconte le voyage chaotique et délirant d’un photographe autrichien dans les Carpates ukrainiennes ; Moscoviada (2007), un trajet loufoque dans la capitale d’une Union soviétique qui s’effondre ; et l’essai « Remix centre-européen » dans l’ouvrage Mon Europe, coécrit avec Andrzej Stasiuk (2004). Dans un pays où l’on reconnaît un grand pouvoir à la littérature, déjà très engagé lors de la Révolution orange, Yuri Andukhovych est sans conteste l’une des voix importantes de la société ukrainienne actuelle.

Yuri Andrukhovych a reçu le prix Hanna Arendt 2014.

Ce livre est classé dans les catégories :

17,99 €
?

Version papier

23,00 €

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Perversion”

Fiche technique

Résumé

Stanislav Perfetsky, figure de l’underground ukrainien, poète et auteur de performances littéraires bruyantes et audacieuses, est invité dans un symposium international à Venise. Celui-ci porte sur l’absurdité post-carnavalesque du monde. En route pour Venise, il rencontre des bohémiens qui le retiennent à Munich, il tombe amoureux d’une femme envoyée pour l’espionner, et s’empêtre dans des aventures érotiques et des intrigues sans fin.

Arrivé à bon port, Perfetsky disparaît dans Venise, laissant la fenêtre de sa chambre d’hôtel ouverte sur le Grand Canal. Que lui est-il arrivé ? Est-il possible que ce maître des masques, des dissimulations et autres « perversions » ait organisé sa propre disparition ? Comme dans Le Maître et Marguerite de Boulgakov, auquel le roman d’Andrukhovych fait écho, une chose est certaine : la réalité quotidienne s’efface, les aventures burlesques se succèdent à un rythme effréné, sous l’œil étonné de La Sérénissime, et le surnaturel prend peu à peu le contrôle du monde.

Le poète ukrainien Stanislav Perfetsky, invité à participer à un colloque à Venise, disparaît mystérieusement dans la cité des Doges. Le lecteur suit sa piste à travers de nombreux rebondissements, servis par le talent de conteur d’Andrukhovych et une langue jubilatoire.

Un tourbillon de formes, de styles, de jeux de mots et de références littéraires, dans la lignée de Boulgakov.

Né en 1960 à Ivano-Frankivsk, en Ukraine occidentale, Yuri Andrukhovych est l’une des figures les plus connues de la littérature ukrainienne contemporaine. Poète, essayiste, romancier, il a fondé le groupe légendaire de performances littéraires Bu-Ba-Bu (Burlesque-Balagan-Bouffonade). Ses romans sont traduits en russe, polonais, allemand, et en français aux éditions Noir sur Blanc. Il est l’auteur de Douze cercles (2009), qui raconte le voyage chaotique et délirant d’un photographe autrichien dans les Carpates ukrainiennes ; Moscoviada (2007), un trajet loufoque dans la capitale d’une Union soviétique qui s’effondre ; et l’essai « Remix centre-européen » dans l’ouvrage Mon Europe, coécrit avec Andrzej Stasiuk (2004). Dans un pays où l’on reconnaît un grand pouvoir à la littérature, déjà très engagé lors de la Révolution orange, Yuri Andukhovych est sans conteste l’une des voix importantes de la société ukrainienne actuelle.

Yuri Andrukhovych a reçu le prix Hanna Arendt 2014.

Biographie d’Yuri Andrukhovych

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire