Votre compte

Philosophie des sciences sociales


Où vont les sciences sociales ? Quelles directions apparaissent actuellement, à la fois théoriquement prometteuses et empiriquement praticables ? Quelles perspectives sont, au contraire, obsolètes ou pleines d'écueils ? En examinant quelques domaines de la sociologie (de la théorie sociologique de l'action, à la sociologie de la connaissance), cet ouvrage repère trois grandes traditions. L'une est issue de Durkheim, l'autre de Weber et de Simmel, et la troisième est liée à Pareto et à Tarde. A. Bouvier montre que ces traditions sont irréductibles, malgré les efforts de synthèse que l'on trouve chez Parsons ou Habermas. L'auteur cherche tout particulièrement à remettre à l'honneur une certaine tradition empiriste en sciences sociales (Stuart Mill, Pareto, etc.), méconnue et sous-estimée, parce que confondue avec la tradition utilitariste, alors même qu'elle est l'un des fondements de la théorie du choix rationnel. Les possibilités de dépassement ou d'élargissement de cette théorie sont actuellement au centre de bien des débats. Mais, plus encore, l'auteur veut montrer comment la tradition empiriste peut fournir un terreau particulièrement favorable pour un point de vue centré sur l'argumentation dont le but est d'examiner les raisons que les individus peuvent donner de leurs croyances et de leurs actions.

Ce livre est classé dans les catégories :

10,99 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Philosophie des sciences sociales”

Fiche technique

Résumé

Où vont les sciences sociales ? Quelles directions apparaissent actuellement, à la fois théoriquement prometteuses et empiriquement praticables ? Quelles perspectives sont, au contraire, obsolètes ou pleines d'écueils ? En examinant quelques domaines de la sociologie (de la théorie sociologique de l'action, à la sociologie de la connaissance), cet ouvrage repère trois grandes traditions. L'une est issue de Durkheim, l'autre de Weber et de Simmel, et la troisième est liée à Pareto et à Tarde. A. Bouvier montre que ces traditions sont irréductibles, malgré les efforts de synthèse que l'on trouve chez Parsons ou Habermas. L'auteur cherche tout particulièrement à remettre à l'honneur une certaine tradition empiriste en sciences sociales (Stuart Mill, Pareto, etc.), méconnue et sous-estimée, parce que confondue avec la tradition utilitariste, alors même qu'elle est l'un des fondements de la théorie du choix rationnel. Les possibilités de dépassement ou d'élargissement de cette théorie sont actuellement au centre de bien des débats. Mais, plus encore, l'auteur veut montrer comment la tradition empiriste peut fournir un terreau particulièrement favorable pour un point de vue centré sur l'argumentation dont le but est d'examiner les raisons que les individus peuvent donner de leurs croyances et de leurs actions.

Biographie d’Alban Bouvier

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire