Votre compte

Politiques méditerranéennes entre logiques étatiques et espace civil


Le processus de Barcelone définit un horizon de politique méditerranéenne pour les différents acteurs étatiques ou non étatiques, publics ou civils, qui agissent sur la scène régionale. S'il encourage parfois à des vues et des actions communes, il contribue aussi à la diversification et au développement des stratégies particulières : certains États y voient une opportunité pour confirmer leur statut de puissance régionale, les collectivités locales s'en servent comme d'un terrain d'expansion de leur politique extérieure, et de nombreux acteurs de la société civile s'appuient sur le réfèrent euro-méditerranéen pour exister et se faire reconnaître. Le phénomène touche aussi bien le Sud que le Nord, malgré le déséquilibre global qui affecte le projet euro-méditerranéen. Issu d'une collaboration entre chercheurs français et allemands, le présent ouvrage fait une large place au rapport des deux pays et des deux sociétés à l'espace méditerranéen. Mais il veille à les insérer dans une approche globale des jeux d'acteurs dans cet espace, notamment en analysant les positions turques et égyptiennes. Les contributions s'organisent en trois grandes parties : les usages de l'histoire, la politique des États, l'émergence des acteurs civils.

Ce livre est classé dans les catégories :

20,99 €
?

Version papier

3,90 €

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Politiques méditerranéennes entre logiques étatiques et espace civil”

Fiche technique

Résumé

Le processus de Barcelone définit un horizon de politique méditerranéenne pour les différents acteurs étatiques ou non étatiques, publics ou civils, qui agissent sur la scène régionale. S'il encourage parfois à des vues et des actions communes, il contribue aussi à la diversification et au développement des stratégies particulières : certains États y voient une opportunité pour confirmer leur statut de puissance régionale, les collectivités locales s'en servent comme d'un terrain d'expansion de leur politique extérieure, et de nombreux acteurs de la société civile s'appuient sur le réfèrent euro-méditerranéen pour exister et se faire reconnaître. Le phénomène touche aussi bien le Sud que le Nord, malgré le déséquilibre global qui affecte le projet euro-méditerranéen. Issu d'une collaboration entre chercheurs français et allemands, le présent ouvrage fait une large place au rapport des deux pays et des deux sociétés à l'espace méditerranéen. Mais il veille à les insérer dans une approche globale des jeux d'acteurs dans cet espace, notamment en analysant les positions turques et égyptiennes. Les contributions s'organisent en trois grandes parties : les usages de l'histoire, la politique des États, l'émergence des acteurs civils.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire