Votre compte

Pour le pire


« Je t’ai aimée en un quart de seconde, adorée au bout de deux heures. Il me fallut vingt ans pour te haïr. » De son mariage, le narrateur, le docteur Paul Epstein, estime n’avoir goûté que le pire. Pour sa femme, il a renoncé à sa famille, à ses origines juives, à ses rêves : il lui fera payer le prix de ses sacrifices. Excédé, il décide de se débarrasser d’elle en lui écrivant une lettre qui la tuera : un crime avec son stylo pour seule arme. Un à un, il affûte ses mots comme des couteaux dans le seul dessein de supprimer cette femme qui porte le fruit de leur union maudite. D’une voix sombre aux accents cruels, il dissèque le quotidien avec une minutie quasi chirurgicale. Les rancœurs, trop longtemps contenues, éclatent. Les critiques fusent. Les menaces grondent. De sa femme, il déteste tout : son odeur, ses attitudes, son corps déformé par la grossesse, son regard éteint. Et il le lui dit sans détour. Quand l’amour a déserté, l’Autre devient un ennemi à abattre. À travers ce message de haine rédigé dans un style sec et incisif, le narrateur nous livre sa vision désenchantée de la vie conjugale. Et cet acte d’une violence inouïe l’entraînera dans une folie dévastatrice qui n’épargnera personne.

Ce livre est classé dans les catégories :

6,99 €
?

Version papier

24,90 €

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Pour le pire”

Fiche technique

Résumé

« Je t’ai aimée en un quart de seconde, adorée au bout de deux heures. Il me fallut vingt ans pour te haïr. » De son mariage, le narrateur, le docteur Paul Epstein, estime n’avoir goûté que le pire. Pour sa femme, il a renoncé à sa famille, à ses origines juives, à ses rêves : il lui fera payer le prix de ses sacrifices. Excédé, il décide de se débarrasser d’elle en lui écrivant une lettre qui la tuera : un crime avec son stylo pour seule arme. Un à un, il affûte ses mots comme des couteaux dans le seul dessein de supprimer cette femme qui porte le fruit de leur union maudite. D’une voix sombre aux accents cruels, il dissèque le quotidien avec une minutie quasi chirurgicale. Les rancœurs, trop longtemps contenues, éclatent. Les critiques fusent. Les menaces grondent. De sa femme, il déteste tout : son odeur, ses attitudes, son corps déformé par la grossesse, son regard éteint. Et il le lui dit sans détour. Quand l’amour a déserté, l’Autre devient un ennemi à abattre. À travers ce message de haine rédigé dans un style sec et incisif, le narrateur nous livre sa vision désenchantée de la vie conjugale. Et cet acte d’une violence inouïe l’entraînera dans une folie dévastatrice qui n’épargnera personne.

Biographie de Karine Tuil

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire