Votre compte

Pour qu'il y ait un début à votre langue


La pièce met en scène la fin tragique des rêves d’étendues immenses et de liberté d’adolescents déçus par leur entourage. Frédéric, dans la vingtaine, attend la mort dans sa chambre d'hôpital. À son chevet défilent ses proches dévastés à qui il refuse de parler. Au cœur de sa fièvre émergent son frère d'âme, Wilson, et son amour de jeunesse, Odile, qui l'accompagnent jusqu'à sa fin qui prend des airs de tempête de sable.

Ce livre est classé dans les catégories :

12,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Pour qu'il y ait un début à votre langue”

Fiche technique

Résumé

La pièce met en scène la fin tragique des rêves d’étendues immenses et de liberté d’adolescents déçus par leur entourage. Frédéric, dans la vingtaine, attend la mort dans sa chambre d'hôpital. À son chevet défilent ses proches dévastés à qui il refuse de parler. Au cœur de sa fièvre émergent son frère d'âme, Wilson, et son amour de jeunesse, Odile, qui l'accompagnent jusqu'à sa fin qui prend des airs de tempête de sable.

Biographie de Steve Gagnon

Steve Gagnon est diplômé du Conservatoire d'art dramatique de Québec. Comédien, il a joué dans des productions récentes de « Caligula », « L'asile de la pureté», « Ines Pérée et Inat Tendu », « Reconnaissance et Vertiges ». On lui doit aussi la mise en scène d'« Autour de ma pierre il ne fera pas nuit ». Il a cosigné avec Véronique Côté les textes du tableau « Jardins secrets » du spectacle déambulatoire « Où tu vas quand tu dors en marchant ? » ainsi que le recueil de récits « Chaque automne j’ai envie de mourir ». « Ventre », sa seconde publication dans la collection « L’instant scène », fait suite à « La montagne rouge (SANG) », finaliste au Prix du Gouverneur général 2011, catégorie Théâtre.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire