Votre compte

Pour un nouvel imaginaire politique


Après le « non » au référendum qui a retenti comme un coup de tonnerre, les grands intellectuels évoquent la crise profonde de notre société. Nos pays sont malades du politique, car le politique n’existe plus. Nos sociétés sont malades du sens, car le sens ne prévaut plus. Et pourtant jamais les défis sociaux, culturels, environnementaux, bref, de civilisation, n’ont été aussi importants.

Un livre qu’il est urgent de lire si nous voulons devenir responsables de notre avenir.

Ce livre est classé dans les catégories :

12,99 €
?

Version papier

11,90 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Pour un nouvel imaginaire politique”

Fiche technique

Résumé

Après le « non » au référendum qui a retenti comme un coup de tonnerre, les grands intellectuels évoquent la crise profonde de notre société. Nos pays sont malades du politique, car le politique n’existe plus. Nos sociétés sont malades du sens, car le sens ne prévaut plus. Et pourtant jamais les défis sociaux, culturels, environnementaux, bref, de civilisation, n’ont été aussi importants.

Un livre qu’il est urgent de lire si nous voulons devenir responsables de notre avenir.

Biographie d’Edgar Morin

Edgar Morin est né à Paris en 1921, d'une famille de nationalité italienne, d'ascendance judéo-espagnole. Son adolescence est marquée par la montée en puissance du nazisme, les procès staliniens de Moscou, la marche somnambulique vers la guerre. À 20 ans, sous l'Occupation, il entre à la fois au parti communiste et dans la résistance gaulliste. Après la guerre, c'est une vie qui se poursuit dans la résistance au stalinisme, à la guerre d'Algérie, à toutes les barbaries.Directeur de recherches au CNRS, il est l'auteur de très nombreux ouvrages de sociologie et de philosophie.Copyright : Despatin & Gobeli/Opale/Editions Fayard Mireille Delmas-Marty est professeur de droit au Collège de France. Elle a notamment publié La Chine et la démocratie (Fayard, 2007), avec Pierre-Étienne Will, Pour un nouvel imaginaire politique (Fayard, 2006) et Études juridiques comparatives et internationalisation du droit  (Fayard, 2003). Christian Losson, journaliste à Libération Né en 1948, Patrick Viveret est philosophe et magistrat à la Cour des Comptes. Professeur de philosophie et diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris, il a été nommé conseiller référendaire à la Cour des comptes en 1990. Rédacteur en chef de la revue Transversales Science Culture entre 1992 et 1996, Patrick Viveret est directeur du Centre international Pierre Mendès France (CIPMF) et préside l'observatoire de la décision publique. En 2001, il a participé au premier Forum social mondial, à Porto Allegre. Il est également l'un des fondateurs du Projet SOL, un système de monnaie complémentaire, et co-fondateur de l'initiative internationale « Dialogues en Humanité ».Patrick Viveret est l'auteur de L'Évaluation des politiques et des actions publiques (Documentation française, 1990), Démocratie, passions, frontières (Éditions Charles-Léopold Mayer, 1996), Reconsidérer la richesse (Éditions de l'Aube, 2004) et Pourquoi ça ne va pas plus mal ? (Fayard, 2005). Il a participé à la publication de Pour un nouvel imaginaire politique, avec Edgar Morin, Mireille Delmas-Marty, Christian Losson, Riccardo Petrella et René Passet (Fayard, 2006).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire