Votre compte

Préface de Cromwell

Clélia Anfray (general_editor)


Hugo est âgé d’à peine vingt-cinq ans lorsqu’il rédige, en 1827, la Préface de Cromwell. Acclamé par nombre de contemporains, le texte acquiert, par sa force et son autorité, une forme d’autonomie à l’égard du drame qu’il accompagne. Alors que la France est prise dans l’étau de la Restauration, Hugo défie tous les conservatismes et prône avec ferveur le renouveau d’un théâtre étouffé sous le carcan des conventions classiques. Le drame, ultime forme théâtrale, a désormais la responsabilité d’être politique et de se confronter aux préoccupations de l’époque. À cette fin, son esthétique doit être révolutionnée. Mélange des genres, souplesse de la langue, liberté créatrice de l’écrivain, intrusion du grotesque par contraste avec le sublime : tels sont les principes énoncés dans ce texte polémique qui propulsa Hugo comme chef de file de l’école romantique. Dossier 1. La préface théâtrale du XVIIe au XIXe siècle 2. Préfaces hugoliennes 3. Le grotesque dans le théâtre hugolien 4. De la querelle du Cid à la bataille d’Hernani.

Ce livre est classé dans les catégories :

6,49 €
Sortie prévue le 07/10/20. ?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Préface de Cromwell”

Fiche technique

  • Auteur : Victor Hugo
  • rédacteur en chef : Clélia Anfray
  • Éditeur : Flammarion
  • Collection : GF
  • Date de parution : 07/10/20
  • EAN : 9782081517394
  • Format : PDF
  • Nombre de pages: 208
  • Protection : Contenu protégé

Résumé

Hugo est âgé d’à peine vingt-cinq ans lorsqu’il rédige, en 1827, la Préface de Cromwell. Acclamé par nombre de contemporains, le texte acquiert, par sa force et son autorité, une forme d’autonomie à l’égard du drame qu’il accompagne. Alors que la France est prise dans l’étau de la Restauration, Hugo défie tous les conservatismes et prône avec ferveur le renouveau d’un théâtre étouffé sous le carcan des conventions classiques. Le drame, ultime forme théâtrale, a désormais la responsabilité d’être politique et de se confronter aux préoccupations de l’époque. À cette fin, son esthétique doit être révolutionnée. Mélange des genres, souplesse de la langue, liberté créatrice de l’écrivain, intrusion du grotesque par contraste avec le sublime : tels sont les principes énoncés dans ce texte polémique qui propulsa Hugo comme chef de file de l’école romantique. Dossier 1. La préface théâtrale du XVIIe au XIXe siècle 2. Préfaces hugoliennes 3. Le grotesque dans le théâtre hugolien 4. De la querelle du Cid à la bataille d’Hernani.

Biographie de Victor Hugo

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire