Votre compte

Proust contre la déchéance


« Dans une petite salle, bondée de camarades, chacun de nous parlait de ce dont il se souvenait le mieux. Je pensais alors avec émotion à Proust, qui serait bien étonné et touché peut-être de savoir que vingt ans après sa mort, des prisonniers polonais écoutaient avec un intérêt intense l’histoire de la duchesse de Guermantes, la mort de Bergotte et tout ce dont je pouvais me souvenir de ce monde de découvertes psychologiques précieuses et de beauté littéraire. »

La Recherche du temps perdu ou comment survivre, sortir de la déchéance, grâce au souvenir d'une lecture.

Ce livre est classé dans les catégories :

6,49 €
?

Version papier

29,38 €

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Proust contre la déchéance”

Fiche technique

Résumé

« Dans une petite salle, bondée de camarades, chacun de nous parlait de ce dont il se souvenait le mieux. Je pensais alors avec émotion à Proust, qui serait bien étonné et touché peut-être de savoir que vingt ans après sa mort, des prisonniers polonais écoutaient avec un intérêt intense l’histoire de la duchesse de Guermantes, la mort de Bergotte et tout ce dont je pouvais me souvenir de ce monde de découvertes psychologiques précieuses et de beauté littéraire. »

La Recherche du temps perdu ou comment survivre, sortir de la déchéance, grâce au souvenir d'une lecture.

Biographie de Joseph Czapski

Né à Prague en 1896 dans une famille aristocratique polonaise, Joseph Czapski passa son enfance en Biélorussie. Il fit des études de droit à Saint-Pétersbourg et de peinture à l’Académie des Beaux-arts de Cracovie et vécut à Paris de 1924 à 1933, période durant laquelle il fonda avec d’autres amis peintres le mouvement kapiste. Il fut parmi les rares officiers de l’armée polonaise qui survécurent au massacre de Katyn en 1940, dont il fait le récit dans Souvenirs de Starobielsk. Après la Seconde Guerre mondiale, il vécut en exil en France, à Maisons-Laffitte. Il participa à la fondation du mensuel culturel polonais Kultura de Jerzy Giedroyc. Il y est mort en 1993.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire