Votre compte

Quand dire, c'est vraiment faire


 
  Quand dire, c’est vraiment faire : comment fait-on des choses avec des mots, comment fait-on vraiment des choses rien qu’avec des mots ? Cet ouvrage produit un court-circuit entre l’une des inventions contemporaines les plus « révolutionnaires » en matière de langage à en croire Austin : le performatif, et la toute-puissance du logos grec.
  Le premier épisode isole une généalogie païenne du performatif. Quand Ulysse dit à Nausicaa : « Je te prends les genoux » parce qu’il a trop peur de lui prendre les genoux, à quelles conditions est-ce là « un discours qui gagne » ? Le second temps part de la sophistique. Dans l’Éloge d’Hélène, Gorgias théorise le pouvoir du logos qui « avec le plus petit et le plus inapparent des corps performe les actes les plus divins ». Quel est alors le statut de ce que la philosophie appelle rhétorique ? Le troisième moment est contemporain. Desmond Tutu, qui préside la Commission Vérité et Réconciliation en Afrique du Sud, inventée pour éviter un bain de sang prévisible post-apartheid, dit : « On croit d’ordinaire que le langage dit les choses. La Commission n’est pas de cet avis. Le langage, discours et rhétorique, fait les choses. Il construit la réalité. » Qu’apprenons-nous ainsi sur la performance-performativité de la parole en politique ?
  Que reste-t-il donc aujourd’hui, à l’ère des fake news, des deux fétiches dont Austin se joue : le fétiche vrai/faux  et le fétiche valeur/fait ? A travers ces trois mises en scène – poétique, rhétorique et politique – de la performance langagière, Barbara Cassin, dans la suite de ses travaux sur l’évaluation, la psychanalyse ou la traduction, poursuit son exploration de ce que peuvent les mots.
 
Barbara Cassin, directrice de recherche au CNRS, est philologue et philosophe, spécialiste de philosophie grecque. Elle a été élue en mai 2018 à l’Académie française.

Ce livre est classé dans les catégories :

13,99 €
?

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Quand dire, c'est vraiment faire”

Fiche technique

  • Auteur : Barbara Cassin
  • Éditeur : Fayard
  • Collection : Essais
  • Date de parution : 31/10/18
  • EAN : 9782213713908
  • Format : ePub
  • Nombre de pages: 260
  • Protection : Contenu protégé

Résumé

 
  Quand dire, c’est vraiment faire : comment fait-on des choses avec des mots, comment fait-on vraiment des choses rien qu’avec des mots ? Cet ouvrage produit un court-circuit entre l’une des inventions contemporaines les plus « révolutionnaires » en matière de langage à en croire Austin : le performatif, et la toute-puissance du logos grec.
  Le premier épisode isole une généalogie païenne du performatif. Quand Ulysse dit à Nausicaa : « Je te prends les genoux » parce qu’il a trop peur de lui prendre les genoux, à quelles conditions est-ce là « un discours qui gagne » ? Le second temps part de la sophistique. Dans l’Éloge d’Hélène, Gorgias théorise le pouvoir du logos qui « avec le plus petit et le plus inapparent des corps performe les actes les plus divins ». Quel est alors le statut de ce que la philosophie appelle rhétorique ? Le troisième moment est contemporain. Desmond Tutu, qui préside la Commission Vérité et Réconciliation en Afrique du Sud, inventée pour éviter un bain de sang prévisible post-apartheid, dit : « On croit d’ordinaire que le langage dit les choses. La Commission n’est pas de cet avis. Le langage, discours et rhétorique, fait les choses. Il construit la réalité. » Qu’apprenons-nous ainsi sur la performance-performativité de la parole en politique ?
  Que reste-t-il donc aujourd’hui, à l’ère des fake news, des deux fétiches dont Austin se joue : le fétiche vrai/faux  et le fétiche valeur/fait ? A travers ces trois mises en scène – poétique, rhétorique et politique – de la performance langagière, Barbara Cassin, dans la suite de ses travaux sur l’évaluation, la psychanalyse ou la traduction, poursuit son exploration de ce que peuvent les mots.
 
Barbara Cassin, directrice de recherche au CNRS, est philologue et philosophe, spécialiste de philosophie grecque. Elle a été élue en mai 2018 à l’Académie française.

Biographie de Barbara Cassin

DIrectrice de recherches au CNRS, Barbara Cassin est philologue et philosophe. Auteur de nombreux ouvrages de philosophie, elle a notamment dirigé le Vocabulaire européen des philosophies (Le Robert/Seuil, 2004) et publié chez Fayard Avec le plus petit et le plus inapparent des corps (2007). Elle a été élue en mai 2018 à l'Académie française.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire